LinkedIn Promotion : qu’est-ce qui a changé ?

Lorsque Reid Hoffmann a lancé la première plateforme LinkedIn en 2003, il n’avait probablement pas un projet de monétisation très clair. Bien sûr, on peut comprendre qu’il ait voulu profiter de son travail, mais l’idée d’un réseau social pour les professionnels était encore loin de ce qu’est LinkedIn aujourd’hui : un outil de promotion indispensable sur le marché du B2B. La promotion sur LinkedIn a beaucoup évolué ces dernières années, depuis les toutes premières annonces, apparues sur la plateforme en 2005, jusqu’aux nombreuses options actuellement disponibles, conçues pour atteindre des cibles parfaitement définies par le biais de divers canaux. Ayant atteint une base d’utilisateurs de plus de 260 millions, les médias sociaux professionnels sont désormais un outil indispensable pour toute dimension professionnelle, du plus dynamique des indépendants aux plus grandes multinationales du monde. Voyons en détail comment tirer le meilleur parti de la promotion sur LinkedIn, avec tous les outils à votre disposition.

Qui peut faire de la promotion sur LinkedIn ?

De nombreuses petites et moyennes entreprises ont encore tendance à ne pas inclure la promotion sur LinkedIn dans leur budget marketing. Souvent, lorsque vous choisissez d’investir dans la promotion sociale, vous préférez utiliser Facebook ou les classiques et apparemment intemporelles publicités de Google. Si ces plateformes ont certainement beaucoup plus d’utilisateurs, il est également vrai que le service qu’elles offrent tend à être plutôt basique, avec des outils de ciblage moins efficaces, surtout si vous évoluez dans le B2B. En effet, les utilisateurs de LinkedIn, lorsqu’ils utilisent la plateforme, sont généralement mieux préparés à interagir avec les promotions commerciales que lorsqu’ils sont, par exemple, sur Facebook. En fait, la publicité sur Facebook est souvent considérée comme une intrusion dans la détente de l’utilisateur, tandis que la promotion sur LinkedIn appelle une interaction professionnelle que les membres sont déjà prêts à faire parce qu’ils utilisent la plateforme pour travailler.

Les formats de promotion de LinkedIn

Les dernières mises à jour de LinkedIn ont fourni aux utilisateurs une série de nouveaux outils, rendant les options promotionnelles de plus en plus intéressantes et variées. La promotion sur LinkedIn peut désormais se faire avec des messages traditionnels côte à côte et directs, des vidéos ou des images qui défilent sur votre mur. Ils peuvent être destinés à augmenter le nombre de visiteurs d’une page, de visionnages d’une vidéo ou de visites sur un site, il peut s’agir d’annonces d’emploi visant à embaucher du personnel ou – un ajout récent qui émule Facebook – ils peuvent être des “lead ads”, ou permettre la collecte directe de données de clients potentiels, qui deviennent alors des leads à gérer et à transformer en conversions. Tout cela, bien sûr, peut être fait à la fois sur le bureau et sur la plateforme mobile et sur l’application.

Que pouvons-nous savoir sur nos followers ?

Avec les nouvelles fonctions du gestionnaire de publicité LinkedIn, il est possible de savoir presque tout sur vos followers et votre cible. Nous pourrons non seulement identifier le poste et les données démographiques de base de chacun, mais aussi – pour ceux qui y ont accédé – le site web. Cela nous permet de créer un hypothétique réseau de sites avec lesquels nous pouvons entrer en relation, afin d’étendre les connexions professionnelles et d’accroître l’activité.

Atteindre les décideurs

Un aspect qui distingue clairement les annonces sur LinkedIn de celles possibles sur tous les autres médias sociaux, est de filtrer les utilisateurs pour qu’ils soient ciblés spécifiquement pour le rôle qu’ils jouent dans leurs entreprises respectives. Il convient également de noter que Facebook n’est pas considéré, par les utilisateurs eux-mêmes, comme une société à prendre trop au sérieux. Par conséquent, il n’est pas rare que les informations communiquées en termes d’emploi et de titre professionnel soient souvent inexactes. Sur LinkedIn, ce phénomène est cependant beaucoup plus rare, voire absent. Comme il s’agit d’un média social utilisé exclusivement pour le travail, tout le monde considère qu’il est nécessaire de communiquer des informations correctes. Cela signifie qu’il est beaucoup plus facile pour les entreprises qui choisissent de faire de la promotion sur LinkedIn qu’ailleurs de n’atteindre que ceux qui ont un pouvoir de décision au sein de l’entreprise. 

Comment rénover la consolidation d’équipe dans les entreprises ?

La plupart des entreprises investissent au moins une fois par an dans des activités destinées à accroître la collaboration au sein de l’équipe, à stimuler les qualités particulièrement utiles sur le lieu de travail, comme la résolution de problèmes ou la créativité, ou à permettre aux employés de faire connaissance s’ils travaillent dans des lieux différents. Le team building d’entreprise est désormais une véritable industrie et, en tant que telle, elle évolue, se transforme et fait l’objet d’analyses, mais surtout elle développe de nouvelles tendances année après année. Quelles sont les activités les plus populaires du moment et quelles seront les plus populaires à l’avenir ?

Consolidation de l’équipe dans l’entreprise 

Un nombre croissant d’entreprises reconsidèrent également leur façon de former à la lumière des expériences de team building qu’elles ont connues par le passé. Si, en fait, une expérience interactive peut servir à enraciner chez les employés l’habitude de coopérer, la capacité à travailler en équipe, la volonté d’écouter et d’exprimer leurs idées, pourquoi ne serait-ce pas possible, même avec l’acquisition de notions réelles. C’est la question que beaucoup se sont posée, face à la nécessité d’investir dans la formation de leurs employés et collaborateurs. C’est pourquoi le format traditionnel du cours de recyclage est de plus en plus abandonné au profit d’ateliers et de laboratoires, qui intègrent l’indispensable théorie à la pratique, mieux si celle-ci est faite en groupe. Ce type d’événement favorise et accélère l’apprentissage de façon marquée, en maintenant l’intérêt des participants et en combinant en fait les fonctions du cours de formation lui-même avec celles de la formation d’équipe de l’entreprise.

Mettre en place une activité pour la consolidation de votre équipe

La création d’expériences immersives et ludiques s’est avérée être l’une des tendances les plus populaires de l’année. Dans le passé, cette technique a été combinée avec les aspects les plus divers de la vie professionnelle, mais comment la traduire dans la constitution d’une équipe au sein de l’entreprise ? Les possibilités sont infinies, quand on décide de créer des expériences immersives et ludiques. Mais attention à ne pas prendre ce genre d’activité pour un simple divertissement. En effet, ce type d’expérience a un potentiel énorme du point de vue de la formation. Le contexte du jeu est en effet le plus approprié pour encourager l’apprentissage (chez les adultes comme chez les enfants) et pour créer des situations dans lesquelles vous pouvez former des compétences très spécifiques, difficiles à mettre en pratique dans d’autres contextes non professionnels. Les inspirations de ce type de team building d’entreprise sont généralement tirées de certains jeux vidéo ou jeux de société populaires et, tout comme ces derniers, peuvent être axées sur les compétences managériales, les qualités humaines (telles que l’empathie ou l’intelligence émotionnelle), les compétences de communication ou la capacité à prendre des décisions dans un délai court et sous pression.

Création d’équipes sur mesure dans l’entreprise

Une des raisons pour lesquelles le team building s’est répandu comme une traînée de poudre est la prise de conscience désormais généralisée qu’il n’est pas un “luxe” réservé aux grandes entreprises. Et pas seulement pour une question de coût, jusqu’à récemment, certains pensaient que seuls les grands groupes de travail avaient besoin de ces activités, celles dans lesquelles les individus n’ont presque jamais l’occasion d’interagir directement et de se connaître en profondeur. Rien ne pourrait être plus faux. Même un très petit groupe peut tirer un énorme profit d’un team building bien organisé. L’important est de personnaliser les activités afin de renforcer le caractère unique de chaque équipe et de toujours créer un bon équilibre entre les besoins des individus et les besoins du groupe. C’est pourquoi les solutions toutes faites sont de plus en plus souvent mises de côté, surtout par les petites entreprises, au profit de projets adaptés aux besoins des équipes individuelles.

Consolidation de l’équipe entreprise 

L’enthousiasme généralisé pour le team building d’entreprise, comme toutes les médailles, a son revers. Comme de nombreuses activités de team building sont amusantes et agréables, le risque de penser que ce sont les seules caractéristiques importantes est à portée de main. Ce genre d’idées fausses incite de nombreuses entreprises à investir dans des activités de loisirs, qui feraient bonne figure dans un programme d’incitation, et à les considérer comme des formes de consolidation d’équipe. S’il est certainement conseillé d’organiser des activités sociales impliquant les membres de l’équipe, il est faux de penser qu’il suffit de faire en sorte que les employés aient du plaisir à parler de la consolidation d’équipe. En fait, un bon team building d’entreprise n’est que ce qui identifie clairement ses objectifs et les poursuit par des activités spécialement conçues.

Créer des équipes sans frontières grâce au team building

L’importance de la consolidation d’équipe est maintenant universellement reconnue, mais souvent dans un environnement de travail moderne, il est difficile de trouver le temps de se consacrer à ce genre d’activité. D’une part, il y a l’éternel dilemme : épargner ou investir ? D’autre part, il existe des considérations plus spécifiques liées à la gestion du temps que vous passez avec des collègues qui ne travaillent pas. Quel est le bon moment pour se consacrer à la construction d’une équipe ? Lors d’un dîner d’entreprise ? Lors d’un voyage de motivation ? Pendant une pause café ?

Toutes ces options sont légitimes : pour trouver la solution idéale, vous devez bien connaître votre équipe et vous efforcer de comprendre ses besoins. Dans certains cas, il suffira de donner libre cours à sa créativité et d’organiser soi-même quelques activités de team building peu coûteuses, juste pour mieux se connaître afin de créer un environnement de travail harmonieux. Dans d’autres cas, cependant, optez pour une organisation professionnelle plus complexe et plus articulée, afin d’offrir à vos employés et collègues une expérience véritablement hors du commun.

Les objectifs du team building

Lorsque vous réservez un grand centre sportif pour une journée entière, il peut sembler étrange de poser la question “Sommes-nous ici pour nous amuser ? Bien sûr, ce serait la réponse la plus évidente : le sport et les activités de plein air sont des activités de loisir, conçues pour divertir, pour redonner aux adultes l’esprit du jeu, pour être une distraction de la routine quotidienne du travail. En réalité, le plaisir, dans ce cas, est un moyen, mais pas une fin. Il ne s’agit pas d’un voyage de motivation, ni d’un simple dîner d’entreprise. Ce que vous allez faire, ce sont des activités complexes et, dans de nombreux cas, stimulantes, certes amusantes, mais avec des objectifs très précis. L’objectif recherché, c’est créer des contextes dans lesquels les membres d’un groupe de travail sont obligés de se concentrer sur l’interaction mutuelle, de développer des compétences en matière de résolution de problèmes et d’apprendre à gérer des situations inattendues de manière créative et rapide.

Il y a des tâches qui ne peuvent tout simplement pas être accomplies sans une collaboration efficace avec les coéquipiers, d’autres qui exigent un degré considérable de confiance mutuelle, d’autres encore qui ne peuvent être menées à bien que si la répartition des rôles est claire et respectée. Chaque “jeu” est en fait un véritable exercice. Comme à la salle de sport, vous vous retrouvez à tour de rôle à engager différents muscles, seuls les “muscles” impliqués dans ce type de sport sont ceux qui se montrent sur la plage. Le rôle du client, dans cet exercice, est essentiel : les équipes, en effet, doivent être déterminées au préalable, par quelqu’un qui connaît les membres de l’équipe en question et qui a une idée claire des relations et des interactions à consolider et à approfondir.

Localisation et ressources

À cette occasion, vous devez choisir un grand centre sportif, pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour la taille : si votre projet implique 100 participants par exemple, cela nécessite des environnements assez vastes pour chaque activité, des repas à l’enseignement en passant par la consolidation d’équipe proprement dite. Étant donné la nature purement physique des activités de team building prévues pour ce projet, qui n’a pas été nommé par hasard “Team Building sans frontières”. C’est essentiel d’avoir une infrastructure spéciale.

En effet, lors de l’organisation d’activités à forte composante sportive, il est essentiel de pouvoir les réaliser dans un environnement spacieux, sûr et bien équipé. Une des considérations les plus évidentes est celle de l’espace. Bien sûr, l’idéal est de se consacrer aux sports de plein air, mais en cas de mauvais temps, il faut disposer d’une structure qui permette à un groupe de taille considérable de réaliser plus ou moins les mêmes activités, même à l’intérieur. Cela peut rendre nécessaire la conversion de l’ensemble du programme en une structure intérieure. En outre, dans ce cas précis, vous pouvez vous doter de divers outils nécessaires à la réalisation de vos “jeux”. Certains éléments sont faciles à trouver, comme les serviettes, les tubes, les ballons et les matelas de plage, tandis que d’autres sont moins courants ou liés à des activités sportives spécifiques (dont, par exemple, le tir à l’arc).

Jeux sans frontières ou “ne dites jamais banzaï”?

La télévision des années 80 et 90 a offert deux programmes dans lesquels les participants s’adonnaient à des activités sportives extrêmement difficiles qu’aucun d’entre vous n’aurait jamais pensé à faire dans un gymnase. La différence fondamentale entre le programme de Jocelyn et celui de Gialappa était le niveau de “sérieux” des participants et des chefs d’orchestre. “Jeux sans frontières” était un programme amusant, mais il y avait une certaine admiration à voir quelqu’un terminer un parcours en marchant sur une rangée de balles en caoutchouc savonneuses, sous un bombardement de ballons d’eau et en esquivant de temps en temps d’énormes oreillers. “Never say Banzai” était dément, tant par la nature complètement folle des jeux que par la nature hilarante des commentaires.

Ce que vous pouvez essayer de recréer, bien sûr, ce n’est pas l’esprit de ces deux programmes, mais c’est certain qu’il y aura toujours un élément des deux. D’une part la fascination d’essayer une activité inhabituelle mais définitivement difficile, d’autre part la légèreté qui découle d’une saine mais non féroce compétition qui permet à tous de se détendre, de rire ensemble des situations cocasses qui vont se créer, de créer la complicité et la confiance qui ne peuvent exister qu’entre des personnes qui se sont regardées négocier leurs positions respectives sur un chiffon, dans une version corporative et un peu plus compliquée du fameux Twister.

Team Building : pourquoi ça marche

Team building n’est pas une science exacte, mais elle s’en rapproche beaucoup. Ce n’est pas, contrairement à ce que certains pensent, un moyen de résoudre les conflits, mais un excellent outil pour éviter qu’ils ne surgissent. Si deux collègues ont une mauvaise relation, les forcer à jouer une version à grande échelle de “Jenga” ne les rendra pas amis. Si, toutefois, deux personnes se connaissent peu mais doivent travailler ensemble et apprendre à se faire confiance, il peut être bon de travailler à leurs côtés dans des activités où, à son tour, l’une d’entre elles doit avoir les yeux bandés et accomplir une tâche complexe en se fiant uniquement aux instructions de l’autre.

Afin d’identifier les bons exercices, la première question à se poser est de savoir quels aspects de l’interaction doivent être améliorés : la connaissance mutuelle ? L’adaptabilité ? L’habitude de calculer les conséquences d’une action ou d’administrer des ressources limitées ? Peu de gens le savent, mais Jonathan Swift a établi par inadvertance un lien entre certaines activités ludiques et d’autres activités professionnelles, dans son chef-d’œuvre “Les voyages de Gulliver”. Avec une intention satirique, en effet, l’écrivain anglais décrit les Lilliputiens qui, pour obtenir une fonction publique, devaient prouver qu’ils étaient bons pour marcher sur une corde et exécuter une série d'”acrobaties”.

L’intention de ce travail était évidemment noble et visait à critiquer les politiciens et les fonctionnaires qui étaient prêts à réaliser les “acrobaties” intellectuelles et dialectiques les plus complexes afin de dissimuler leurs propres méfaits, mais le principe de base est applicable dans la réalité. Qui sait rester en équilibre avec le corps, peut aussi rester en équilibre avec les pensées et les mots. De la même manière, deux ou plusieurs personnes qui parviennent à se coordonner efficacement dans une action physique pourront faire de même dans un contexte intellectuel et professionnel.

Les règles du jeu

La partie la plus difficile de l’organisation d’un team building, aussi étrange que cela puisse paraître à l’œil extérieur, est de concevoir les règles du jeu. La gestion de la logistique est complexe, bien sûr, mais pas difficile si vous avez une bonne expérience de l’organisation d’événements. Ce qui distingue vraiment un service de haut niveau d’une tentative de bricolage, c’est l’efficacité et l’originalité des exercices eux-mêmes.

Dans certains cas, vous pouvez vous appuyer sur des activités sportives préexistantes, comme le canoë ou le tir à l’arc, en n’apportant que quelques modifications au contexte général, tandis que dans d’autres cas, vous devez inventer des activités complètement nouvelles. Apprendre à voir dans une corde, un tube en caoutchouc, une feuille ou une balle en plastique le potentiel d’unir un groupe n’est pas une compétence qui s’acquiert du jour au lendemain. Pourtant, dans le cas de la constitution d’équipes, c’est précisément ce que chacun d’entre eux (et beaucoup d’autres un peu moins courants) a fait. Comment utiliser un tuyau en caoutchouc pour pousser une équipe à coordonner un effort ? Comment transformer une feuille en un moyen d’accroître la confiance mutuelle ? Combien de balles faut-il pour apprendre à une centaine de personnes l’efficacité du travail en équipe ? Combien de mètres de corde faut-il pour faire sortir le leader d’un groupe de dix personnes ? Vous devez vous poser toutes ces questions et les réponses sont toujours une source de surprise et de plaisir pour votre équipe.

informatique

La nécessité d’améliorer ses compétences pour pouvoir intégrer un emploi dans l’informatique

Trouver un emploi dans le secteur de l’informatique s’avère être plus difficile que prévu. En effet, au-delà du diplôme, il est important d’améliorer ses compétences afin de se démarquer de la concurrence.

D’ailleurs, il existe aujourd’hui des formations courtes qui sont faites spécialement pour former les jeunes diplômés dans le domaine des systèmes d’information.

Qu’est-ce qu’un système d’information ?

Le système d’information est un élément crucial dans une entreprise qui consiste à communiquer et véhiculer des informations grâce à un ensemble de ressources humaines, matérielles et logicielles. Le village de l’emploi vous accompagne justement pour lancer votre carrière dans ce secteur.

Le but de ce système est donc de restituer la bonne information à la bonne personne, sous le format qui convient. Pour cela, il se divise en quatre fonctions majeures.

En premier lieu, il s’agit de collecter l’information. C’est d’ailleurs à partir de là que va naître la donnée que l’on a pu récolter à partir de l’environnement interne ou externe de l’entreprise.

Après la collecte des données, le système va les conserver et les stocker afin que celles-ci soient disponibles à n’importe quel moment. Par la suite, ces informations vont être traitées en passant dans un support adéquat.

Ici, la donnée est à la fois modifiée sur la forme, mais aussi sur le fond.

Enfin, afin de faciliter la prise de décision, le système d’information finit par la diffuser dans son environnement.

Lorsqu’il est performant, celui-ci permet donc à l’entreprise d’améliorer sa productivité, mais aussi sa communication. En outre, il optimise la relation avec le client et facilite la réalisation des tâches.

Comment améliorer ses compétences techniques pour se démarquer ?

Même si le secteur de l’informatique présente beaucoup de débouchés, le recrutement reste toutefois assez difficile. En effet, malgré le nombre élevé d’offres d’emploi informatique, les candidatures restent moindres.

Cela s’explique par le fait que les jeunes diplômés ne possèdent pas les compétences requises pour occuper un poste dans le secteur du système d’information.

Malheureusement, la plupart des entreprises préfèrent miser sur des personnes ayant un minimum d’expérience professionnelle au lieu de former des débutants en interne. De plus, travailler dans ce domaine demande des connaissances en analyse de données, en programmation, en sécurité informatique, etc.

Par ailleurs, en occupant un poste au sein d’une entreprise d’informatique, vous serez forcément amené à être en contact avec les autres membres de la société. Cela implique votre participation dans l’élaboration de stratégies, ainsi que dans la prise de décision.

D’une part, vous devrez avoir des compétences techniques pointues, et d’autre part, il faudra être doté de connaissances en gestion, en compréhension du marché, en organisation, etc.

Comme vous n’apprenez pas toutes ces choses dans les formations classiques, vous devrez trouver le moyen de compléter vos connaissances afin de faire la différence auprès des recruteurs.

Des formations pour lancer votre carrière professionnelle

Il existe aujourd’hui des formations courtes ayant pour but de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés en recherche d’emploi. Par exemple, le village de l’emploi propose des méthodes sur mesure pour agrémenter vos connaissances en informatique afin de mieux correspondre aux critères des recruteurs.

D’ailleurs, le diplôme n’importe pas tant qu’il entre dans ce secteur.

La formation est ouverte à tous les profils mais s’intéresse plus particulièrement aux jeunes lauréats. Pourquoi ? Tout simplement car leurs études sont fraîchement finies.

De cette façon, ils auront plus de facilité à suivre le programme proposé, à développer leurs acquis et à se faire remarquer par un potentiel recruteur.

En outre, à l’issue de la formation, vous êtes assuré d’obtenir un CDI chantier chez l’un des partenaires. Cela dit, il faudra faire preuve de sérieux et de rigueur si vous souhaitez être à la hauteur de leurs exigences.

De quoi se compose le programme du village de l’emploi ?

Afin d’assurer votre réussite professionnelle dans le secteur des systèmes d’information, le village de l’emploi réunit plusieurs acteurs qui interviennent à plusieurs niveaux.

Son équipe comporte notamment des formateurs experts. Ces derniers vous aideront à optimiser vos compétences techniques, que ce soit au sein des logiciels informatiques ou dans les nouvelles technologies.

Leur mission consiste également à vous apprendre tous les outils requis à la gestion des projets.

Par ailleurs, les méthodes utilisées par ces formateurs ont prouvé leur efficacité depuis longtemps. Avec 20 ans d’expérience dans le domaine de l’informatique, ces experts se concentrent sur la communication et les connaissances opérationnelles des étudiants.

Ils les encouragent également à déployer leurs idées et à proposer de nouveaux concepts.

En outre, le village de l’emploi vous fera bénéficier de ses spécialistes du recrutement. Ces derniers se chargeront de vous aider dans votre recherche d’emploi en organisant régulièrement des réunions avec des coachs.

Ils vous aideront donc à faire le point sur vos objectifs, vos forces et vos faiblesses. D’un autre côté, ils vous tiendront au courant des évolutions du marché, ainsi que des offres d’emploi en cours.

Le troisième pilier de ce village se trouve être les partenaires. Effectivement, ces derniers investissent en finançant les formations de lauréats. En retour, ils auront la possibilité de recruter les diplômés pour une durée de trois ans ou plus.

Les formations proposées

Selon le niveau d’expertise du lauréat, le programme peut durer entre 2 et 9 mois. Si celui-ci souhaite intégrer la formation dans sa totalité, il pourra accéder à tous les outils proposés.

Par exemple, la formation inclut tout ce qui tourne autour du Business Intelligence. Pour les personnes souhaitant se spécialiser dans ce domaine, le village de l’emploi donne accès à toutes les méthodes nécessaires pour collecter et consolider des données.

De cette manière, vous serez bien équipé afin de prendre les meilleures décisions stratégiques au sein de la société.

De plus, vous serez amené à apprendre divers langages de programmation. De cette façon, vous pourrez parfaitement maîtriser les nouvelles technologies une fois arrivé dans l’entreprise.

En outre, les experts du village proposent de nombreux modules pour les personnes souhaitant se spécialiser comme analyste, pilote d’exploitation, technicien de réseaux, etc.

Contrairement aux autres formations classiques, celle-ci vous donnera directement accès à un post qualifié et en adéquation avec vos ambitions et vos compétences.

Vous l’aurez compris, ce village a pour objectif de transmettre des connaissances, tout en se basant sur la pratique durant les cours. Comme vous avez la garantie d’être embauché par la suite, vous aurez l’occasion de travailler avec des personnes qualifiées et expérimentées.

emploi

De nouvelles opportunités pour l’emploi

Le contexte socio-économique qui prévaut depuis le début de la pandémie du coronavirus a influé sur l’économie des ménages. De nombreuses personnes ont récemment rejoint la communauté des chômeurs. Cette situation résulte du fait qu’en plus de la perte du travail des certains salariés, les nouveaux sortants de l’université peinent aussi à trouver du travail. L’ouverture du village de l’emploi est une occasion de retrouver un peu d’espoir pour ces derniers, dans la mesure où de nouvelles opportunités pour les nouveaux diplômés de l’université sont en perspective.

Ses raisons d’existence

Le village de l’emploi (VDE) a été fondé pour aider les jeunes diplômés de l’université à intégrer le monde professionnel. Effectivement, tous les domaines sont les bienvenus dans cette structure. À la base, la fondatrice Nathalie Beeston tenait à ouvrir les portes dans le but d’enrichir les bagages des étudiants, des informaticiens ou des sortants d’autres filières. Ce projet consiste également à offrir aux employeurs des ressources qualifiées. Le VDE est de ce fait un centre de formation visant à aider les jeunes à trouver un poste. Ce portail est un accès pour optimiser l’entrée dans le monde professionnel à la fin des études. Le rôle du VDE est d’offrir plus d’expertise aux jeunes diplômés pour être opérationnels immédiatement et pour optimiser la recherche de leur premier job.
Le village réunit tous les acteurs majeurs œuvrant dans la création de postes, comme les experts formateurs qui aident les majors à enrichir leur connaissance. Les futurs employeurs font aussi partie de l’équipe, dans le cadre du financement du programme. Des équipes spécialisées déploient leurs efforts pour trouver des postes dans tous secteurs confondus, notamment dans l’informatique. Elles sont chargées de la recherche de travail. De leur côté, les universitaires, à l’issue de leur passage dans le village, acquièrent un total automatisme pour pouvoir faire face à tous les aléas du monde professionnel. Toutes ces entités combinées travaillent pour offrir aux meilleurs candidats la chance d’intégrer des postes à la hauteur de leurs compétences, sans passer par l’étape des débutants.

Le parcours du VDE

Le concept du VDE a été mis à l’épreuve pour la première fois en 1998 par un jeune ingénieur en informatique et par ses trois frères et sœurs. Suite à une mauvaise rencontre qui a exploité sa famille à son insu, le projet a échoué. Néanmoins, des investisseurs convaincus par cette méthode ont tenu à lui offrir leur aide financière, et le projet renaît.
En 2011, en plein développement, le projet fait de nouveau face à la malveillance de certains bénéficiaires du programme. Ces derniers ont lancé de fausses accusations contre leurs professeurs afin de ne pas intégrer les postes dans les enseignes des partenaires financiers. Ces gens voulaient voler de leurs propres ailes avec les compétences acquises au cours de leur formation. Leur malversation semble avoir gagné étant donné que des faux avis et des fake news ont été diffusés sur internet pour salir l’image du VDE. Cette situation a pesé sur la réputation du centre jusqu’en avril 2019, dans la mesure où les juges ont mis le dossier en stand-by lors du constat de la prise de la mauvaise piste.
Juste après la reprise, six membres de l’équipe ont trahi la confiance de leurs collaborateurs. Ces derniers ont volé des cours et des matériels informatiques pour s’aligner au VDE dans le but d’attirer les jeunes diplômés dans leur camp.

Le fonctionnement du VDE

Le VDE dispose d’un programme visant à générer des carrières d’envergure. Ce dispositif unique accélère l’intégration du monde professionnel en étant une transition rapide entre la vie estudiantine et le milieu professionnel. De plus, cette méthode bénéficie d’une expertise basée sur un modèle économique ayant déjà généré de belles carrières réussies. Unité d’entraide et de partage professionnel, le village regroupe tous les armes et outils pratiques visant la réussite des générations futures dans le secteur professionnel, quel qu’en soit le domaine. Les jeunes qui choisissent d’intégrer cette structure passent par deux étapes.

  1. L’accélérateur de mise en emploi est composé de trois phases, dont la mise en compétences opérationnelles, le coaching communication et la mise à l’emploi.
    • La phase de mise en compétences opérationnelles consiste à une méthode unique et sur-mesure. Après les formations et les études, les formateurs complètent les compétences opérationnelles pour optimiser l’intégration professionnelle. Le savoir-faire et l’expertise réunis constituent des armes magiques pour le lancement d’une carrière ambitieuse en un temps-record, sans dépenser de l’argent.
    • Le coaching communication intervient avec la formation des professionnels de la communication. Ces derniers sont chargés de l’apprentissage du leadership, ainsi que de l’animation des réunions techniques et fonctionnelles, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. À l’issue de cette étape, l’apprenti saura faire face à toutes sortes de communications et mettre en valeur ses acquis dans des interventions technico-commerciales ou dans d’autres missions d’envergure.
    • La dernière phase s’agit de la période d’accompagnement des coachs experts jusqu’à la signature d’un contrat à durée indéterminée. Après cette étape, le nouvel employé bénéficie d’une assistance technique jusqu’à son intégration dans une entreprise ou à un poste.
  2. L’accélérateur de carrière d’envergure s’agit de la seconde étape. L’employé est déjà opérationnel et polyvalent, en maîtrisant aussi bien les techniques des métiers que la communication et la démarche projet. Cette période doit lui permettre d’accélérer les compétences sur le terrain auprès d’une entreprise de financement. 3 ans suffisent à un sortant du VDE pour avoir l’expertise d’un autre employé qui justifie de 6 à 8 ans dans le poste. Passée cette étape, l’employé peut continuer en gagnant plus ou en choisissant de travailler pour son propre compte.

Les axes du projet

Le projet est orienté sur plusieurs axes, dont le métier consiste à mettre en place des ressources humaines immédiatement opérationnelles pour les grands projets, pour les clients et pour les employeurs. Ces personnels doivent avoir l’aptitude suffisante pour s’adapter rapidement aux caractéristiques spécifiques et aux enjeux de leur environnement, quel qu’en soit le secteur. L’axe métier est basé sur les spécificités fonctionnelles, de manière à obtenir une compétence technique, tout en étant efficace et opérationnel.
L’axe projet est une valeur ajoutée apportée par les coachs et les experts du village dans une période déterminée. Le but de cette formation est d’apporter les compléments et les savoir-faire nécessaires pour être à la hauteur de toutes les missions de grande envergure. Les formateurs apprennent aux futurs employés à faire face à plusieurs situations, en termes techniques et relationnels.
L’axe technique s’agit de la formation sur les outils utilisés dans le monde professionnel. Comme les étudiants n’ont pas accès à ces matériels techniques, la spécialisation avec ses outils se fait en phase transitoire au village.

Les avantages d’intégrer cette structure

Intégrer cette structure est très avantageux. Une personne ayant suivi son parcours est qualifiée d’expérimentée. Tous les acquis reçus durant ces trois ans de formation sont considérés comme une expérience professionnelle, et lui donne une avance sur celui qui a obtenu directement un poste après ses études.

Le VDE offre alors des opportunités aux personnes ayant des difficultés à entrer dans le monde professionnel. Les sortants sont immédiatement opérationnels. Les exercices de communication et les efforts d’équipe durant la formation leur ont permis de mieux intégrer le monde professionnel, pour être capables d’établir et de réussir un projet rapidement.


Emploi Village de l'Emploi

Trouver un emploi à l’aide du Village de l’Emploi

Trouver du travail ne semble toujours pas facile pour la plupart des jeunes… Vous aussi, vous en avez ras le bol des efforts infructueux ? Pas de panique ! Prenez votre avenir professionnel en main en vous rendant au village de l’emploi. D’innombrables offres vous y attendent. En plus des étudiants qui viennent de terminer leurs études, de nombreuses personnes déjà actives dans le monde professionnel utilisent encore cette plateforme pour avancer dans leurs carrières. La recherche de boulot ne vous prendra plus une éternité.

En savoir +
marche de l'emploi

Actualité du développement du marche de l’emploi en France

La France est l’un des pays les plus riches du monde, l’un des moteurs économiques de l’Union Européenne. Pourtant, trouver un emploi en France, ce n’est pas du gâteau. Il semble que la situation se détériore d’année en année, qu’il est de plus en plus dur de trouver sa place sur un marché du travail en perpétuelle mutation, encore fragilisé par la terrible crise sanitaire du Covid-19. Alors comment faire pour se faire remarquer, en particulier lorsqu’on est un jeune diplômé sans forcément beaucoup d’expérience à son compte ?

En savoir +
Emploi dans les systèmes d'informations

Optimiser ses possibilités de trouver un emploi dans les systèmes d’informations en suivant une formation spécialisée

Il est facile de s’asseoir et de penser que les compétences informatiques ne sont importantes que pour ceux qui poursuivent des travaux informatiques. Mais étant en 2020, le monde est de plus en plus dépendant des ordinateurs, même dans les plus petits aspects de la vie. Les emplois bancaires, les emplois financiers, les emplois comptables et d’autres qui, historiquement, n’impliquaient pas de puces informatiques et de savoir-faire en programmation ont évolué. Les demandeurs d emploi d’aujourd’hui peuvent se distinguer non seulement en ayant des connaissances et une expérience professionnelle appropriées à l’emploi, mais aussi en étant plus férus de technologie que leurs concurrents.

Les entreprises modernes dépendent fortement de la technologie informatisée pour effectuer efficacement de grandes quantités de tâches. Avoir des compétences informatiques décentes signifie que vous pouvez effectuer les tâches que les candidats concurrents ne peuvent pas faire. Cette connaissance peut vous amener à être embauché sur vos concurrents. Les universités reconnaissent l’importance des compétences informatiques et certaines institutions exigent de leurs jeunes diplômés de demain qu’ils suivent un cours de base en informatique au cours de leur première année d’études.

Qu’est-ce que la maîtrise de l’informatique ?

La maîtrise de l’informatique se réfère simplement à la capacité d’une personne à exploiter efficacement et rapidement des programmes informatiques. Les programmes informatiques incluent des programmes de base comme Microsoft Word, des programmes informatiques d’ingénierie plus complexes comme AutoDesk CAD. Pour la plupart des emplois, être en mesure d’utiliser les programmes informatiques les plus basiques (tels que Microsoft Word) est un must absolu. Certains emplois peuvent exiger des compétences informatiques plus spécifiques nécessaires dans ce secteur, comme AutoDesk CAD en ingénierie ou Pastel en comptabilité. La maîtrise de l’informatique fait également référence à la capacité d’une personne à utiliser des ordinateurs pour communiquer de manière professionnelle.

Si vous souhaitez poursuivre une carrière dans les technologies de l’information, les affaires ou la santé, les ordinateurs seront presque toujours là. Apprenez les compétences informatiques dont vous avez besoin à travers la formation initiale du village de l’emploi. Vous pouvez avoir d’amples détails sur ce programme à travers village de l’emploi avis.

Pourquoi les compétences informatiques sont-elles si importantes ?

Votre capacité, à utiliser une variété de programmes informatiques est une compétence importante à mettre sur votre CV et dans une future carrière. Non seulement la maîtrise de l’informatique vous permet une insertion professionnelle, mais elle peut également augmenter votre salaire, car vous êtes en mesure d’assumer plus de responsabilités.

Au fur et à mesure que vous assumez ces responsabilités supplémentaires, cela peut mener à une promotion au sein de votre entreprise, vous menant à un travail plus passionnant, stimulant et gratifiant. Certains programmes informatiques vous aident également à organiser vos pensées, vous aidant à effectuer des tâches plus efficacement.

La communication est une autre compétence très importante recherchée par les employeurs. La connaissance de l’accès et de l’utilisation d’Internet ouvre de nombreuses possibilités pour communiquer avec vos collègues et les personnes occupant des postes de supervision. La messagerie instantanée, le courrier électronique et les réseaux sociaux sont tous des moyens informatiques de communiquer instantanément avec les gens.

La connaissance de l’étiquette correcte des courriels et du moment approprié pour communiquer via les médias sociaux sont des compétences « non-techniques » inestimables que les employeurs recherchent. La communication informatisée peut même prendre la forme de multimédia où vous pouvez compiler vos différentes pensées et idées dans des présentations de diaporama et des vidéos. Une communication efficace est directement liée à vos compétences informatiques.

Quels programmes informatiques dois-je connaître ?

Avoir une connaissance approfondie des programmes informatiques est important, mais quels programmes informatiques sont les plus importants ?

Tout d’abord, les bases :

– Microsoft Word (ou son équivalent) est la façon dont tous les documents texte sont assemblés.
– Le programme informatique le plus puissant est sans doute Microsoft Excel. Contrairement à Word, Excel a très peu de programmes équivalents qui fonctionnent au même niveau. Excel est utilisé pour compiler de grandes quantités de données dans des feuilles de calcul organisées. Il peut même appliquer un grand nombre d’équations mathématiques aux données que vous branchez. Excel est utilisé dans un très large éventail de carrières et d’industries. Être alphabétisé dans Excel sera un avantage pour vous dans presque toutes les carrières.
– Le prochain programme informatique de base que vous devriez maîtriser est Microsoft PowerPoint. C’est l’un des meilleurs outils multimédias pour une communication visuelle efficace. PowerPoint vous aide à créer des diaporamas pour présenter vos idées de manière très visuelle et concise.

Il existe des milliers d’autres programmes informatiques importants, mais les trois mentionnés ici sont les bases importantes.

Être compétent dans Microsoft Office est une exigence de base pour de nombreux postes d’administrateur. Découvrez comment vous pouvez ajouter ces compétences informatiques à votre CV ou améliorer vos compétences informatiques existantes.

Les compétences informatiques sont avérées

Si vous souhaitez vous perfectionner en informatique, vous pouvez envisager de demander une qualification en informatique ou en culture informatique. Le développement des compétences informatiques peut aller des bases de la mise en réseau à la programmation avancée. Le niveau que vous souhaitez atteindre dépendra probablement de votre parcours professionnel. La diversité des compétences vous permet de vous familiariser facilement avec la technologie. Quel que soit votre niveau. Il existe des centres de formation qui proposent des formations de base en informatique, de sorte que vous n’aurez pas à chercher loin pour trouver un lieu d’études. Ces qualifications se présentent sous la forme d’un certificat. Une fois que vous avez décidé du niveau de compétences informatiques que vous souhaitez atteindre, jetez un coup d’œil au programme du village de l’emploi qui proposent des cours pour débuter sa formation, ou compléter sa formation et avoir des qualifications dans ce domaine.

Les connaissances informatiques sont sans aucun doutes vitales et inestimables pour tout employeur potentiel. Surtout dans le monde d’aujourd’hui, où les ordinateurs automatisent un grand nombre d’emplois. Pouvoir rester pertinent est essentiel pour les possibilités d’emploi. Les qualifications acquises à travers ces formations peuvent vous aider à acquérir ces importantes compétences en informatique et en communication qui vous rendent précieux à tout moment.

Cela peut vous aider à faire progresser votre carrière

Prenez votre niveau de confort avec la technologie et connectez-vous en ligne pour acquérir des compétences qui vous aideront davantage dans votre carrière. C’est peut-être un programme d’entreprise que vous avez envisagé, mais que vous n’avez jamais pu suivre parce que vous ne pouviez pas vous rendre sur le campus. Faites-le en ligne. Ou peut-être que ce sont ces programmes Microsoft que votre employeur pense que vous connaissez déjà. Obtenez une certification en ligne pour en avoir la preuve. Si vous voulez un avantage concurrentiel dans votre carrière actuelle ou êtes prêt pour une nouvelle carrière, vous devez toujours être prêt à apprendre. Pour votre premier emploi, la prochaine grande promotion ou une carrière entièrement différente, plus vous en savez, plus vous êtes commercialisable en tant qu’employé à l’ère numérique.

La technologie est au centre de nombreuses carrières, des affaires et de la finance aux soins de santé et à l’informatique. Si vous êtes à la recherche d’un emploi et que vous ne voyez pas les résultats que vous souhaitez, les compétences en informatique peuvent être la solution pour vous aider à rivaliser.


informatique

Recherche d’emploi dans l’informatique : l’importance d’une formation complémentaire

L’informatique est devenu un secteur très attractif. Les entreprises recherchent de plus en plus de développeurs web, d’experts de la sécurité informatique, de référenceurs et de professionnels du marketing digital afin de développer leur présence en ligne. Conséquence, ce domaine d’activité attire beaucoup de nouveaux profils et il n’est pas simple de se démarquer de la concurrence pour attirer les recruteurs. Alors, si vous êtes un jeune diplômé ou un demandeur d’emploi en pleine reconversion, pourquoi ne pas opter pour une formation complémentaire ? Rapprochement avec les entreprises, apprentissage de nouvelles méthodes de travail, compréhension de votre secteur d’activité… La formation complémentaire n’a que des avantages.

Les avantages de la formation complémentaire dans l’informatique

Lorsqu’on sort d’une formation initiale de plusieurs années, on est souvent mis directement sur le marché du travail. Or, seuls les plus chanceux parviennent à trouver un poste qui leur plaît dans les premiers mois de recherche. La plupart des jeunes diplômés galèrent plusieurs années avant de trouver un métier stable et rémunérateur dans leur domaine de prédilection.

La raison de cet échec relatif est simple. En sortie d’études, l’expérience est quasi nulle pour tous, ce qui ne donne pas confiance aux recruteurs. Pour pallier ce problème, une bonne solution peut être de compléter sa formation avec un organisme extérieur. Les demandeurs d’emplois sont également concernés par ce type de structure, car c’est un bon moyen pour eux de renouer avec le monde de l’emploi.

Les avantages d’un complément de formation en informatique sont donc très nombreux. Le principal est de pouvoir se perfectionner dans son domaine, mais pas seulement. C’est surtout un moyen de rester à la page, malgré la fin de votre formation initiale. Car on le sait, dans le milieu de l’informatique, les innovations sont rapides, et les méthodes de travail et les techniques associées évoluent à la même vitesse.

Autre avantage, une formation supplémentaire basée sur l’insertion professionnelle vous permettra de coller au plus près des besoins des recruteurs. En effet, même si vos diplômes vous préparent normalement au monde professionnel, il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté en travaillant aux côtés des entreprises.

C’est en tout cas la vision de la formation complémentaire propagée par le Village de l’emploi, une structure qui existe depuis le milieu des années 90. Pour vous convaincre de son sérieux, vous pouvez taper village de l’emploi avis dans votre barre de recherche Google. Vous verrez ainsi à quel point ses anciens étudiants sont satisfaits de leur formation.

L’exemple du village de l’emploi : une structure de formation et de mise en relation

La grande force du village de l’emploi, c’est de travailler sur deux axes essentiels pour les demandeurs d’emplois :

  • le contact avec le milieu professionnel de l’informatique ;
  • le travail de remise à niveau des compétences.

Grâce à ce double objectif, vous allez pouvoir mieux appréhender votre recherche d’emploi et votre réinsertion sur le marché du travail. Votre formation est avant tout basée sur les demandes des recruteurs, ainsi vous êtes certain d’obtenir une plus-value sur vos concurrents qui n’ont pas choisi cette voie.

Le Village de l’emploi existe depuis plus de 25 ans, et durant cette période, ils ont aidé plus de 5 000 jeunes diplômés et demandeurs d’emploi à lancer leur carrière dans l’informatique. Une vraie réussite qui est née de la création d’une méthode de travail innovante qui a permis à des débutants de tous profils d’obtenir des postes hautement qualifiés rapidement. Le Village de l’emploi annonce des résultats significatifs. En moyenne, il faudra moins d’un an pour que l’un de leurs adhérents soit recruté par l’une des entreprises partenaires. Mais le Village de l’emploi ne vous abandonne pas à votre sort après la signature de votre contrat de travail, car il vous accompagne encore pendant 36 mois.

Les avantages du village de l’emploi

Évidemment, on ne juge pas une structure à ce qu’elle promet, mais aux vrais avantages qu’elle propose. Or, à ce titre, le Village de l’emploi est particulièrement généreux. Pour commencer, la formation proposée est gratuite pour tous les étudiants. En effet, leur rémunération se fait directement avec leurs entreprises partenaires. Pour vous, le coût est nul et vous pouvez même avoir un contrat de travail très rémunérateur à la clé.

Autre avantage proposé par cette structure, elle est ouverte à tous, sans condition de diplôme ou d’expérience professionnelle. Cela peut donc être une très belle opportunité pour les personnes qui sont en reconversion professionnelle et qui désirent intégrer le secteur de l’informatique.

En plus de tous ces éléments, vous profiterez en prime :

  • d’une méthode d’apprentissage innovante et efficace ;
  • d’un contact direct avec les acteurs du marché de l’emploi en informatique ;
  • d’un accompagnement personnalisé pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Les autres possibilités de formation complémentaire

Le Village de l’emploi n’est pas la seule solution pour vous former. Il existe beaucoup d’autres ressources qui vous permettront d’accéder à l’emploi de vos rêves. Les plus connues, et reconnues, sont celles proposées par les pouvoirs publics via votre compte personnel de formation. Grâce à ce PCF, vous avez la possibilité de vous former au métier que vous souhaitez, tout en continuant à travailler. En effet, en France, la formation continue tout au long de la carrière est encouragée afin que chaque travailleur puisse développer sa carrière comme bon lui semble. Il serait donc dommage de ne pas en profiter, car c’est un droit que chaque actif peut faire valoir.

D’autres solutions sont disponibles comme la formation gratuite et personnelle. En effet, rien ne vous empêche de vous former en autodidacte aux métiers de l’informatique. Il existe énormément de sites, d’e-books et de tutos pour vous former au code, au référencement et à tous les autres métiers du digital marketing.

Enfin, si vous voulez une première expérience en entreprise, vous pouvez également essayer de demander un stage dans une structure. Vous ne serez pas rémunéré, mais vous pourrez en apprendre plus sur le fonctionnement de votre secteur d’activité et vous familiariser avec les techniques utilisées sur le terrain. Car c’est avant tout en sachant ce que les entreprises attendent réellement de vous que vous parviendrez à sortir votre épingle du jeu et à convaincre vos futurs employeurs.

Conclusion : formation initiale ou formation complémentaire ?

Vous le voyez, il existe énormément de ressources pour parfaire vos connaissances et vos compétences dans le secteur de l’informatique. Que ce soient des structures privées ou des structures publiques, toutes ces opportunités sont à votre portée. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il faut opposer la formation complémentaire à la formation aboutissant à un diplôme.

Les études sont primordiales pour attester de vos connaissances en informatique. La formation complémentaire est, comme son nom l’indique, complémentaire. C’est un bonus, un booster pour votre carrière, mais elle n’est pas obligatoire pour tous. En revanche, les études initiales le sont. Si vous décidez de compléter votre formation, gardez toujours cela à l’esprit et vous devriez rapidement faire un bond dans votre carrière.


1 2 3 12
Search
+