hotellerie-automnale-recrutez-saison

Hôtellerie et haute saison automnale : recrutez !

L’automne est arrivé, mais l’activité hôtelière n’est pas à l’arrêt. Après un été 2020 marqué par le Coronavirus, le secteur a connu un taux de remplissage moyen d’environ 55% d’après le premier bilan du cabinet d’études MKG. Les Français continuent de projeter de séjourner en hôtel afin de découvrir la France, et ce dès la fin du confinement. Pour répondre à leurs attentes, offrez à votre clientèle une expérience unique en surfant sur l’une des grandes tendances de ces dernières années : partir en automne et en hiver.

En savoir +

Recrutement : comment reconnaître les candidats incompétents ?

La première impression d’un candidat est décisive. Cela est particulièrement vrai si vous n’avez qu’un seul entretien pour examiner un candidat de près. On peut donc rapidement être déçu si le candidat qui est parfait sur le papier ne l’est pas en réalité. Mais comment reconnaître les candidats incompétents en France ou dans n’importe quel pays du monde ? Comment faire le jugement lors d’un concours pour un poste? Comment prendre une décision face à un dossier de candidats que vous devrez étudier? Comment gérer la situation? Découvrez des réponses à toutes ces questions et comment identifier rapidement les candidats inadaptés pour un poste donné.

Comment reconnaître un bon candidat ?

Même dans les élections présidentielles, les présidents comme Emmanuel Macron et Donald Trump ont concouru pour le poste de président. Face aux adversaires, il est important de déterminer le candidat incompétent. Si les candidats ne parlent que d’eux-mêmes lors de l’entretien, la prudence est de mise. Parce que normalement, il devrait s’agir d’un système de questions-réponses. Bien sûr, c’est pour que le recruteur puisse faire connaissance avec la personne assise devant lui et qui a réussi les concours pour le poste. Concourir pour un poste est similaire à concourir dans un examen ou en politique. Néanmoins, sachez que durant l’entretien, l’interrogatoire ne doit pas porter uniquement sur la personne interrogée. Ces questions doivent être posées : Le candidat parle-t-il de son mentor, de ses collègues ou de ses patrons ? Et si oui, comment ? Fait-il l’éloge de ses précédents employeurs en France ou mentionne-t-il des personnes qui l’ont soutenu dans sa carrière antérieure ? Parle-t-il de modèles ? S’il ne parle pas des autres et se concentre sur lui-même, il ne convient pas. Car ce comportement indique que le candidat n’est pas un joueur d’équipe, mais qu’il travaille de plus en plus pour lui-même. Vous devrez également savoir prendre une nouvelle de la part de vos candidats pour leur rassurer durant l’entretien. Quel que soit la situation, dans tribunal administratif, dans le domaine de l’éducation ou dans les élections présidentiel ou personnel, il est important que le candidat déclare son point de vue.

Comment est le candidat incompétent ?

La personne qui n’admet aucune erreur et les reproches aux autres est le candidat incompétent. La compréhension du perfectionnisme est un autre signe que le candidat peut être incompétent pour le poste. Personne n’est parfaite, il est donc normal de faire des erreurs. S’il juge que son parcours est impeccable, il est un très mauvais candidat. C’est pourquoi la question des faiblesses est si essentielle. C’est là que se révèle l’image de soi du candidat. Appeler cette faiblesse impatience ou même perfectionnisme est la preuve d’un manque d’originalité et de réflexion sur soi. Il est bien sûr bien connu que les candidats souhaitent se présenter mieux plutôt que moins bien. Cependant, il est de notoriété publique que l’honnêteté est la meilleure voie dans ce cas. Dans ce contexte, il est pertinent de faire une distinction. Certains candidats ont évidemment appris à donner de telles réponses. D’autres se considèrent en fait comme irréprochables. Les professionnels des ressources humaines ou RH peuvent également le reconnaître par le fait que le candidat signale les erreurs des autres et ce faisant s’exclut lui-même. Il en va de même dans le cas échéant, le candidat ne veut pas se mettre sous un mauvais éclairage. Ces candidats ont généralement peur de faire mauvaise figure s’ils révèlent leurs faiblesses. Il se peut aussi que le manque de confiance en soi est la raison. Si tel est le cas, ces personnes peuvent éviter les conflits dans leur vie professionnelle. Cependant, montrer ses propres succès et démontrer les échecs des autres est généralement un mauvais signe. Un candidat doit pouvoir admettre de petits dérapages, car cela augmente l’authenticité et le désir d’apprendre.

Quels sont les comportements non professionnels lors de l’entretien d’embauche ?

La répétition d’un comportement non professionnel est un signal supplémentaire pour un candidat incompétent. Il peut arriver qu’une partie des documents de candidature n’ait pas été téléchargée en raison de l’Internet. Ou bien le train a eu du retard et le candidat au poste n’est donc pas à l’heure. Toutefois, si ce comportement se poursuit pendant l’entretien, le recruteur doit en être conscient et il doit faire une annulation de sa demande. Un exemple en est la révélation bavarde ou accidentelle de caractéristiques négatives d’anciens collègues ou patrons. De telles actions négligentes ne peuvent être dues qu’à la nervosité. Mais ils peuvent également indiquer la faible résistance d’un futur candidat. Faites attentions à la surqualification du candidat. En revanche, si l’application est trop parfaite, cela peut poser un problème dans le même sens. Vous devez tout vérifier d’abord, car les candidats se présentent souvent de manière plus avantageuse. Toutefois, si un candidat est vraiment idéal, il a tendance à être un atout. D’autre part, dans un tel cas, ces candidats peuvent rapidement s’ennuyer, avec pour conséquence qu’ils commencent rapidement à chercher le prochain emploi. C’est pourquoi les responsables des ressources humaines doivent donner la priorité aux candidats qui s’adaptent aux tâches du poste. De cette manière, il peut être plus facile d’empêcher un employé sur-qualifié de quitter son emploi pour un poste plus attrayant après une courte période. Il est important de connaître le niveau incompétence d’un candidat. Le monde est soumis à divers élections, il s’agit des mêmes procédures mêmes aux yeux du public. Les candidats politiques comme Emond Harnden, Laurence Peter, Pierre Hurmic, Nicolas Florian et Joe Walsh doivent avoir les qualifications adéquates pour les courses dans leurs parcours politique. Quand vous faites un entretien d’embauche, vous devez agir comme les personnes qui font de la politique. Le recruteur est le peuple, il faut conquérir son cœur. Non pas avec des mensonges, mais avec honnêteté, noblesse et savoir.

Recrutement : comment reconnaître les candidats incompétents ?

La première impression d’un candidat est décisive. Cela est particulièrement vrai si vous n’avez qu’un seul entretien pour examiner un candidat de près. On peut donc rapidement être déçu si le candidat qui est parfait sur le papier ne l’est pas en réalité. Mais comment reconnaître les candidats incompétents en France ou dans n’importe quel pays du monde ? Comment faire le jugement lors d’un concours pour un poste? Comment prendre une décision face à un dossier de candidats que vous devrez étudier? Comment gérer la situation? Découvrez des réponses à toutes ces questions et comment identifier rapidement les candidats inadaptés pour un poste donné.

Comment reconnaître un bon candidat ?

Même dans les élections présidentielles, les présidents comme Emmanuel Macron et Donald Trump ont concouru pour le poste de président. Face aux adversaires, il est important de déterminer le candidat incompétent. Si les candidats ne parlent que d’eux-mêmes lors de l’entretien, la prudence est de mise. Parce que normalement, il devrait s’agir d’un système de questions-réponses. Bien sûr, c’est pour que le recruteur puisse faire connaissance avec la personne assise devant lui et qui a réussi les concours pour le poste. Concourir pour un poste est similaire à concourir dans un examen ou en politique. Néanmoins, sachez que durant l’entretien, l’interrogatoire ne doit pas porter uniquement sur la personne interrogée. Ces questions doivent être posées : Le candidat parle-t-il de son mentor, de ses collègues ou de ses patrons ? Et si oui, comment ? Fait-il l’éloge de ses précédents employeurs en France ou mentionne-t-il des personnes qui l’ont soutenu dans sa carrière antérieure ? Parle-t-il de modèles ? S’il ne parle pas des autres et se concentre sur lui-même, il ne convient pas. Car ce comportement indique que le candidat n’est pas un joueur d’équipe, mais qu’il travaille de plus en plus pour lui-même. Vous devrez également savoir prendre une nouvelle de la part de vos candidats pour leur rassurer durant l’entretien. Quel que soit la situation, dans tribunal administratif, dans le domaine de l’éducation ou dans les élections présidentiel ou personnel, il est important que le candidat déclare son point de vue.

Comment est le candidat incompétent ?

La personne qui n’admet aucune erreur et les reproches aux autres est le candidat incompétent. La compréhension du perfectionnisme est un autre signe que le candidat peut être incompétent pour le poste. Personne n’est parfaite, il est donc normal de faire des erreurs. S’il juge que son parcours est impeccable, il est un très mauvais candidat. C’est pourquoi la question des faiblesses est si essentielle. C’est là que se révèle l’image de soi du candidat. Appeler cette faiblesse impatience ou même perfectionnisme est la preuve d’un manque d’originalité et de réflexion sur soi. Il est bien sûr bien connu que les candidats souhaitent se présenter mieux plutôt que moins bien. Cependant, il est de notoriété publique que l’honnêteté est la meilleure voie dans ce cas. Dans ce contexte, il est pertinent de faire une distinction. Certains candidats ont évidemment appris à donner de telles réponses. D’autres se considèrent en fait comme irréprochables. Les professionnels des ressources humaines ou RH peuvent également le reconnaître par le fait que le candidat signale les erreurs des autres et ce faisant s’exclut lui-même. Il en va de même dans le cas échéant, le candidat ne veut pas se mettre sous un mauvais éclairage. Ces candidats ont généralement peur de faire mauvaise figure s’ils révèlent leurs faiblesses. Il se peut aussi que le manque de confiance en soi est la raison. Si tel est le cas, ces personnes peuvent éviter les conflits dans leur vie professionnelle. Cependant, montrer ses propres succès et démontrer les échecs des autres est généralement un mauvais signe. Un candidat doit pouvoir admettre de petits dérapages, car cela augmente l’authenticité et le désir d’apprendre.

Quels sont les comportements non professionnels lors de l’entretien d’embauche ?

La répétition d’un comportement non professionnel est un signal supplémentaire pour un candidat incompétent. Il peut arriver qu’une partie des documents de candidature n’ait pas été téléchargée en raison de l’Internet. Ou bien le train a eu du retard et le candidat au poste n’est donc pas à l’heure. Toutefois, si ce comportement se poursuit pendant l’entretien, le recruteur doit en être conscient et il doit faire une annulation de sa demande. Un exemple en est la révélation bavarde ou accidentelle de caractéristiques négatives d’anciens collègues ou patrons. De telles actions négligentes ne peuvent être dues qu’à la nervosité. Mais ils peuvent également indiquer la faible résistance d’un futur candidat. Faites attentions à la surqualification du candidat. En revanche, si l’application est trop parfaite, cela peut poser un problème dans le même sens. Vous devez tout vérifier d’abord, car les candidats se présentent souvent de manière plus avantageuse. Toutefois, si un candidat est vraiment idéal, il a tendance à être un atout. D’autre part, dans un tel cas, ces candidats peuvent rapidement s’ennuyer, avec pour conséquence qu’ils commencent rapidement à chercher le prochain emploi. C’est pourquoi les responsables des ressources humaines doivent donner la priorité aux candidats qui s’adaptent aux tâches du poste. De cette manière, il peut être plus facile d’empêcher un employé sur-qualifié de quitter son emploi pour un poste plus attrayant après une courte période. Il est important de connaître le niveau incompétence d’un candidat. Le monde est soumis à divers élections, il s’agit des mêmes procédures mêmes aux yeux du public. Les candidats politiques comme Emond Harnden, Laurence Peter, Pierre Hurmic, Nicolas Florian et Joe Walsh doivent avoir les qualifications adéquates pour les courses dans leurs parcours politique. Quand vous faites un entretien d’embauche, vous devez agir comme les personnes qui font de la politique. Le recruteur est le peuple, il faut conquérir son cœur. Non pas avec des mensonges, mais avec honnêteté, noblesse et savoir.

Recrutement : comment reconnaître les candidats incompétents ?

La première impression d’un candidat est décisive. Cela est particulièrement vrai si vous n’avez qu’un seul entretien pour examiner un candidat de près. On peut donc rapidement être déçu si le candidat qui est parfait sur le papier ne l’est pas en réalité. Mais comment reconnaître les candidats incompétents en France ou dans n’importe quel pays du monde ? Comment faire le jugement lors d’un concours pour un poste? Comment prendre une décision face à un dossier de candidats que vous devrez étudier? Comment gérer la situation? Découvrez des réponses à toutes ces questions et comment identifier rapidement les candidats inadaptés pour un poste donné.

Comment reconnaître un bon candidat ?

Même dans les élections présidentielles, les présidents comme Emmanuel Macron et Donald Trump ont concouru pour le poste de président. Face aux adversaires, il est important de déterminer le candidat incompétent. Si les candidats ne parlent que d’eux-mêmes lors de l’entretien, la prudence est de mise. Parce que normalement, il devrait s’agir d’un système de questions-réponses. Bien sûr, c’est pour que le recruteur puisse faire connaissance avec la personne assise devant lui et qui a réussi les concours pour le poste. Concourir pour un poste est similaire à concourir dans un examen ou en politique. Néanmoins, sachez que durant l’entretien, l’interrogatoire ne doit pas porter uniquement sur la personne interrogée. Ces questions doivent être posées : Le candidat parle-t-il de son mentor, de ses collègues ou de ses patrons ? Et si oui, comment ? Fait-il l’éloge de ses précédents employeurs en France ou mentionne-t-il des personnes qui l’ont soutenu dans sa carrière antérieure ? Parle-t-il de modèles ? S’il ne parle pas des autres et se concentre sur lui-même, il ne convient pas. Car ce comportement indique que le candidat n’est pas un joueur d’équipe, mais qu’il travaille de plus en plus pour lui-même. Vous devrez également savoir prendre une nouvelle de la part de vos candidats pour leur rassurer durant l’entretien. Quel que soit la situation, dans tribunal administratif, dans le domaine de l’éducation ou dans les élections présidentiel ou personnel, il est important que le candidat déclare son point de vue.

Comment est le candidat incompétent ?

La personne qui n’admet aucune erreur et les reproches aux autres est le candidat incompétent. La compréhension du perfectionnisme est un autre signe que le candidat peut être incompétent pour le poste. Personne n’est parfaite, il est donc normal de faire des erreurs. S’il juge que son parcours est impeccable, il est un très mauvais candidat. C’est pourquoi la question des faiblesses est si essentielle. C’est là que se révèle l’image de soi du candidat. Appeler cette faiblesse impatience ou même perfectionnisme est la preuve d’un manque d’originalité et de réflexion sur soi. Il est bien sûr bien connu que les candidats souhaitent se présenter mieux plutôt que moins bien. Cependant, il est de notoriété publique que l’honnêteté est la meilleure voie dans ce cas. Dans ce contexte, il est pertinent de faire une distinction. Certains candidats ont évidemment appris à donner de telles réponses. D’autres se considèrent en fait comme irréprochables. Les professionnels des ressources humaines ou RH peuvent également le reconnaître par le fait que le candidat signale les erreurs des autres et ce faisant s’exclut lui-même. Il en va de même dans le cas échéant, le candidat ne veut pas se mettre sous un mauvais éclairage. Ces candidats ont généralement peur de faire mauvaise figure s’ils révèlent leurs faiblesses. Il se peut aussi que le manque de confiance en soi est la raison. Si tel est le cas, ces personnes peuvent éviter les conflits dans leur vie professionnelle. Cependant, montrer ses propres succès et démontrer les échecs des autres est généralement un mauvais signe. Un candidat doit pouvoir admettre de petits dérapages, car cela augmente l’authenticité et le désir d’apprendre.

Quels sont les comportements non professionnels lors de l’entretien d’embauche ?

La répétition d’un comportement non professionnel est un signal supplémentaire pour un candidat incompétent. Il peut arriver qu’une partie des documents de candidature n’ait pas été téléchargée en raison de l’Internet. Ou bien le train a eu du retard et le candidat au poste n’est donc pas à l’heure. Toutefois, si ce comportement se poursuit pendant l’entretien, le recruteur doit en être conscient et il doit faire une annulation de sa demande. Un exemple en est la révélation bavarde ou accidentelle de caractéristiques négatives d’anciens collègues ou patrons. De telles actions négligentes ne peuvent être dues qu’à la nervosité. Mais ils peuvent également indiquer la faible résistance d’un futur candidat. Faites attentions à la surqualification du candidat. En revanche, si l’application est trop parfaite, cela peut poser un problème dans le même sens. Vous devez tout vérifier d’abord, car les candidats se présentent souvent de manière plus avantageuse. Toutefois, si un candidat est vraiment idéal, il a tendance à être un atout. D’autre part, dans un tel cas, ces candidats peuvent rapidement s’ennuyer, avec pour conséquence qu’ils commencent rapidement à chercher le prochain emploi. C’est pourquoi les responsables des ressources humaines doivent donner la priorité aux candidats qui s’adaptent aux tâches du poste. De cette manière, il peut être plus facile d’empêcher un employé sur-qualifié de quitter son emploi pour un poste plus attrayant après une courte période. Il est important de connaître le niveau incompétence d’un candidat. Le monde est soumis à divers élections, il s’agit des mêmes procédures mêmes aux yeux du public. Les candidats politiques comme Emond Harnden, Laurence Peter, Pierre Hurmic, Nicolas Florian et Joe Walsh doivent avoir les qualifications adéquates pour les courses dans leurs parcours politique. Quand vous faites un entretien d’embauche, vous devez agir comme les personnes qui font de la politique. Le recruteur est le peuple, il faut conquérir son cœur. Non pas avec des mensonges, mais avec honnêteté, noblesse et savoir.

Les compétences nécessaires pour entrer sur le marché du travail

Les compétences techniques sont essentielles si vous voulez conquérir le poste de rêve vacant dans cette entreprise que vous admirez tant. Mais elles ne suffisent pas. Il n’est pas nouveau que le marché de l’emploi devienne de plus en plus concurrentiel, n’est-ce pas ? Il n’est pas nouveau que le marché de l’emploi devienne de plus en plus concurrentiel, n’est-ce pas ? Cette formation va bien au-delà de l’éducation formelle et de l’excellence du programme d’études.

Quelle est la signification des compétences ?

La compétence, selon le dictionnaire Houais de la langue portugaise, est la qualité ou la caractéristique de ceux qui sont habiles et possèdent des aptitudes, de la dextérité, des dispositions. L’aptitude désigne la capacité à faire quelque chose, la capacité à exécuter une tâche ou à faire face à une situation spécifique. La bonne nouvelle, c’est que les compétences ne sont pas immuables. Ils peuvent être acquis, développés et améliorés. Sur le marché du travail, de nombreuses compétences sont recherchées par les employeurs.Par conséquent, pour entrer sur le marché du travail, vous devez savoir ce qu’ils sont afin de pouvoir investir dans votre potentiel et vous démarquer en tant que professionnel performant.Maintenant, comprenons un peu mieux les compétences professionnelles et personnelles et comment elles s’interconnectent.Quelles sont les compétences professionnelles ?Les compétences professionnelles sont des caractéristiques qui vous permettent de réussir professionnellement.De manière simple : il s’agit de compétences liées à l’environnement de l’entreprise.Ce sont ces caractéristiques qui vous distingueront réellement des autres candidats.Savez-vous pourquoi ? Traiter avec les gens est l’une des tâches les plus difficiles, car elle requiert de l’empathie. Donc, rester concentré sur le client, c’est comprendre ce qu’il cherche et essayer de résoudre ses problèmes. Éthique et fiabilité. Il est fondamental de travailler avec l’éthique. De nombreux lieux de travail sont contaminés par ceux qui agissent de mauvaise foi ou qui répandent des ragots et des discordes. Ne soyez pas si professionnel. Soyez une personne de confiance pour vos collègues et vos supérieurs.  Si vous pensez que vous n’avez pas à négocier parce que vous ne travaillez pas dans la vente, vous vous trompez. Dans tout domaine, il y a négociation : pour discuter des prochaines étapes de l’équipe, pour fixer des objectifs, pour persuader des collègues, pour décider qui obtiendra le poste, etc. Ainsi, même si vous ne suivez pas une formation spécifique, il est utile de prendre en compte l’importance de la capacité à envisager des alternatives, à agir de manière diplomatique et à proposer des solutions gagnantes pour tous.

Compétences personnelles

De manière simple, nous pouvons affirmer que les compétences personnelles sont les potentialités de votre profil. Ce sont les compétences liées à leur comportement, qui vont bien au-delà de leurs attributs professionnels. Mais ils ont une influence sur eux, bien sûr. Aujourd’hui, les entreprises recherchent des personnes qui ont une vision globale de l’organisation. Ils veulent des employés qui ne se concentrent pas seulement sur une compétence professionnelle, mais qui ont l’intelligence émotionnelle nécessaire pour faire face à des demandes plus complexes. Aujourd’hui, les entreprises recherchent des personnes qui ont une vision globale de l’organisation. Cette intelligence émotionnelle est donc l’une des compétences personnelles qui peuvent être utilisées sur le lieu de travail.Comme nous l’avons vu, les compétences personnelles et professionnelles sont actuellement étroitement liées. Mais quelles sont les principales ? Découvrez ci-dessous 23 compétences professionnelles que les grandes entreprises recherchent et que vous ne devez acquérir qu’en les développant : l’intégrité. Il peut sembler évident à première vue que le professionnel doit être droit. Mais le sens général du mot n’est pas toujours clair pour les candidats. Le professionnel parfait est celui qui respecte les délais, qui donnent un retour d’information aux clients et qui ne fuient pas les nouveaux défis. Conscience de soi.
Se connaître soi-même est le meilleur moyen de développer ses points forts et de savoir comment faire face à ses points faibles. Essayez de voir comment les gens autour de vous vous voient et, si possible, cherchez un expert pour améliorer vos compétences personnelles. Nous agissons tous selon des modèles de comportement, bons ou mauvais. Lorsque vous pouvez les identifier, vous êtes en mesure de renforcer ceux qui sont positifs et de minimiser ceux qui sont négatifs.
Auto confiance. La confiance en soi est essentielle pour prendre des risques en toute sécurité. La connaissance de soi et la confiance en soi sont étroitement liées, car à partir du moment où vous vous connaissez bien, vous aurez beaucoup plus confiance en vous pour agir, prendre des décisions, improviser et gérer les conflits.Il n’est pas étonnant que les entreprises accordent une si grande importance à cette compétence. Maîtrise de soi et équilibre émotionnel. Avoir la maîtrise de soi et un équilibre émotionnel ne signifie pas être un professionnel froid ou montrer ses émotions. L’équilibre émotionnel, c’est savoir comment gérer les sentiments et les émotions dans l’environnement professionnel, voire connaître le bon moment pour les exprimer. Il n’est pas toujours facile de contenir les émotions dans l’environnement de travail. Il est normal, dans certaines situations, de se sentir frustré ou même en colère. Mais pour bien gérer ses émotions, il faut faire preuve d’intelligence émotionnelle, une compétence extrêmement recherchée dans le monde de l’entreprise. L’intelligence émotionnelle est la capacité à reconnaître et à évaluer vos sentiments et ceux des autres et à les gérer de manière rationnelle.Flexibilité. Le monde de l’entreprise demande des professionnels de plus en plus flexibles, capables de s’adapter aux changements constants du marché. La flexibilité est également liée à la créativité. Après tout, être Flexible impliqué de trouver de nouvelles solutions pour faire face aux problèmes et aux situations adverses. Les professionnels flexibles ont une longueur d’avance, car ils peuvent comprendre et agir dans des situations changeantes. Les moments de crise requièrent également ce type de compétences, car c’est dans les moments critiques que les organisations font appel à des personnes ayant une attitude permettant de faire face à des événements imprévus. Initiative. Toutes les entreprises veulent des professionnels ayant de l’initiative, qui transforment les idées en actions. Pour ce faire, n’ayez pas peur de prendre des risques calculés et soyez prêt à agir dans des situations difficiles. C’est une compétence qui peut être formée dans la vie de tous les jours, dans de petites actions. Ne manquez jamais de proposer de nouveaux projets et de présenter des idées novatrice face aux problèmes et aux demandes. Analyse critique. Les entreprises ne veulent pas de salarier qui ne font que se plaindre, c’est-à-dire qui trouvent les problèmes, mais pas les solutions. Ils recherchent des personnes ayant une analyse critique, qui peuvent analyser le macro-environnement de l’organisation et faire des critiques constructives. 

Compétences de communication

Ce sont les compétences de communication qui permettent d’éviter les malentendus dus au bruit dans le processus de dialogue quotidien d’une entreprise. Bien communiquer vous permet de vous connecter aux autres et de vous démarquer. Et ici, nous ne parlons pas seulement de mots, mais aussi de langage corporel, qui en dira long sur vous et sur les autres. Techniques de négociation. Si vous pensez que vous n’avez pas à négocier parce que vous ne travaillez pas dans la vente, vous vous trompez. Dans tout domaine, il y a négociation : pour discuter des prochaines étapes de l’équipe, pour fixer des objectifs, pour persuader des collègues, pour décider qui obtiendra le poste, etc. Ainsi, même si vous ne suivez pas une formation spécifique, il est utile de prendre en compte l’importance de la capacité à envisager des alternatives, à agir de manière diplomatique et à proposer des solutions gagnantes pour tous. Capacité à apprendre rapidement. De nouveaux systèmes, méthodes et organisations apparaissent sans cesse dans le monde des entreprises. Ceux qui ont la capacité d’apprendre rapidement ont donc une compétence très demandée par les entreprises et ont déjà une longueur d’avance. Il vaut donc la peine de sortir de la zone de confort et de se mettre au défi d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, aussi petit soit-il. Et sur le lieu de travail, n’ayez pas peur de vous lancer dans l’innovation et l’utilisation de la technologie pour accélérer votre routine. Capacité d’improvisation. Avec l’évolution constante et rapide des modèles économiques, la capacité d’improvisation est devenue une compétence très appréciée. Comme personne n’a de boule de cristal, il est souvent impossible d’anticiper les faits. Traiter avec les gens est l’une des tâches les plus difficiles, car elle requiert de l’empathie. Donc, rester concentré sur le client, c’est comprendre ce qu’il cherche et essayer de résoudre ses problèmes.
Éthique et fiabilité. Il est fondamental de travailler avec l’éthique. De nombreux lieux de travail sont contaminés par ceux qui agissent de mauvaise foi ou qui répandent des ragots et des discordes. Ne soyez pas si professionnel. Soyez une personne de confiance pour vos collègues et vos supérieurs. 

Les compétences nécessaires pour entrer sur le marché du travail

Les compétences techniques sont essentielles si vous voulez conquérir le poste de rêve vacant dans cette entreprise que vous admirez tant. Mais elles ne suffisent pas. Il n’est pas nouveau que le marché de l’emploi devienne de plus en plus concurrentiel, n’est-ce pas ? Il n’est pas nouveau que le marché de l’emploi devienne de plus en plus concurrentiel, n’est-ce pas ? Cette formation va bien au-delà de l’éducation formelle et de l’excellence du programme d’études.

Quelle est la signification des compétences ?

La compétence, selon le dictionnaire Houais de la langue portugaise, est la qualité ou la caractéristique de ceux qui sont habiles et possèdent des aptitudes, de la dextérité, des dispositions. L’aptitude désigne la capacité à faire quelque chose, la capacité à exécuter une tâche ou à faire face à une situation spécifique. La bonne nouvelle, c’est que les compétences ne sont pas immuables. Ils peuvent être acquis, développés et améliorés. Sur le marché du travail, de nombreuses compétences sont recherchées par les employeurs.Par conséquent, pour entrer sur le marché du travail, vous devez savoir ce qu’ils sont afin de pouvoir investir dans votre potentiel et vous démarquer en tant que professionnel performant.Maintenant, comprenons un peu mieux les compétences professionnelles et personnelles et comment elles s’interconnectent.Quelles sont les compétences professionnelles ?Les compétences professionnelles sont des caractéristiques qui vous permettent de réussir professionnellement.De manière simple : il s’agit de compétences liées à l’environnement de l’entreprise.Ce sont ces caractéristiques qui vous distingueront réellement des autres candidats.Savez-vous pourquoi ? Traiter avec les gens est l’une des tâches les plus difficiles, car elle requiert de l’empathie. Donc, rester concentré sur le client, c’est comprendre ce qu’il cherche et essayer de résoudre ses problèmes. Éthique et fiabilité. Il est fondamental de travailler avec l’éthique. De nombreux lieux de travail sont contaminés par ceux qui agissent de mauvaise foi ou qui répandent des ragots et des discordes. Ne soyez pas si professionnel. Soyez une personne de confiance pour vos collègues et vos supérieurs.  Si vous pensez que vous n’avez pas à négocier parce que vous ne travaillez pas dans la vente, vous vous trompez. Dans tout domaine, il y a négociation : pour discuter des prochaines étapes de l’équipe, pour fixer des objectifs, pour persuader des collègues, pour décider qui obtiendra le poste, etc. Ainsi, même si vous ne suivez pas une formation spécifique, il est utile de prendre en compte l’importance de la capacité à envisager des alternatives, à agir de manière diplomatique et à proposer des solutions gagnantes pour tous.

Compétences personnelles

De manière simple, nous pouvons affirmer que les compétences personnelles sont les potentialités de votre profil. Ce sont les compétences liées à leur comportement, qui vont bien au-delà de leurs attributs professionnels. Mais ils ont une influence sur eux, bien sûr. Aujourd’hui, les entreprises recherchent des personnes qui ont une vision globale de l’organisation. Ils veulent des employés qui ne se concentrent pas seulement sur une compétence professionnelle, mais qui ont l’intelligence émotionnelle nécessaire pour faire face à des demandes plus complexes. Aujourd’hui, les entreprises recherchent des personnes qui ont une vision globale de l’organisation. Cette intelligence émotionnelle est donc l’une des compétences personnelles qui peuvent être utilisées sur le lieu de travail.Comme nous l’avons vu, les compétences personnelles et professionnelles sont actuellement étroitement liées. Mais quelles sont les principales ? Découvrez ci-dessous 23 compétences professionnelles que les grandes entreprises recherchent et que vous ne devez acquérir qu’en les développant : l’intégrité. Il peut sembler évident à première vue que le professionnel doit être droit. Mais le sens général du mot n’est pas toujours clair pour les candidats. Le professionnel parfait est celui qui respecte les délais, qui donnent un retour d’information aux clients et qui ne fuient pas les nouveaux défis. Conscience de soi.
Se connaître soi-même est le meilleur moyen de développer ses points forts et de savoir comment faire face à ses points faibles. Essayez de voir comment les gens autour de vous vous voient et, si possible, cherchez un expert pour améliorer vos compétences personnelles. Nous agissons tous selon des modèles de comportement, bons ou mauvais. Lorsque vous pouvez les identifier, vous êtes en mesure de renforcer ceux qui sont positifs et de minimiser ceux qui sont négatifs.
Auto confiance. La confiance en soi est essentielle pour prendre des risques en toute sécurité. La connaissance de soi et la confiance en soi sont étroitement liées, car à partir du moment où vous vous connaissez bien, vous aurez beaucoup plus confiance en vous pour agir, prendre des décisions, improviser et gérer les conflits.Il n’est pas étonnant que les entreprises accordent une si grande importance à cette compétence. Maîtrise de soi et équilibre émotionnel. Avoir la maîtrise de soi et un équilibre émotionnel ne signifie pas être un professionnel froid ou montrer ses émotions. L’équilibre émotionnel, c’est savoir comment gérer les sentiments et les émotions dans l’environnement professionnel, voire connaître le bon moment pour les exprimer. Il n’est pas toujours facile de contenir les émotions dans l’environnement de travail. Il est normal, dans certaines situations, de se sentir frustré ou même en colère. Mais pour bien gérer ses émotions, il faut faire preuve d’intelligence émotionnelle, une compétence extrêmement recherchée dans le monde de l’entreprise. L’intelligence émotionnelle est la capacité à reconnaître et à évaluer vos sentiments et ceux des autres et à les gérer de manière rationnelle.Flexibilité. Le monde de l’entreprise demande des professionnels de plus en plus flexibles, capables de s’adapter aux changements constants du marché. La flexibilité est également liée à la créativité. Après tout, être Flexible impliqué de trouver de nouvelles solutions pour faire face aux problèmes et aux situations adverses. Les professionnels flexibles ont une longueur d’avance, car ils peuvent comprendre et agir dans des situations changeantes. Les moments de crise requièrent également ce type de compétences, car c’est dans les moments critiques que les organisations font appel à des personnes ayant une attitude permettant de faire face à des événements imprévus. Initiative. Toutes les entreprises veulent des professionnels ayant de l’initiative, qui transforment les idées en actions. Pour ce faire, n’ayez pas peur de prendre des risques calculés et soyez prêt à agir dans des situations difficiles. C’est une compétence qui peut être formée dans la vie de tous les jours, dans de petites actions. Ne manquez jamais de proposer de nouveaux projets et de présenter des idées novatrice face aux problèmes et aux demandes. Analyse critique. Les entreprises ne veulent pas de salarier qui ne font que se plaindre, c’est-à-dire qui trouvent les problèmes, mais pas les solutions. Ils recherchent des personnes ayant une analyse critique, qui peuvent analyser le macro-environnement de l’organisation et faire des critiques constructives. 

Compétences de communication

Ce sont les compétences de communication qui permettent d’éviter les malentendus dus au bruit dans le processus de dialogue quotidien d’une entreprise. Bien communiquer vous permet de vous connecter aux autres et de vous démarquer. Et ici, nous ne parlons pas seulement de mots, mais aussi de langage corporel, qui en dira long sur vous et sur les autres. Techniques de négociation. Si vous pensez que vous n’avez pas à négocier parce que vous ne travaillez pas dans la vente, vous vous trompez. Dans tout domaine, il y a négociation : pour discuter des prochaines étapes de l’équipe, pour fixer des objectifs, pour persuader des collègues, pour décider qui obtiendra le poste, etc. Ainsi, même si vous ne suivez pas une formation spécifique, il est utile de prendre en compte l’importance de la capacité à envisager des alternatives, à agir de manière diplomatique et à proposer des solutions gagnantes pour tous. Capacité à apprendre rapidement. De nouveaux systèmes, méthodes et organisations apparaissent sans cesse dans le monde des entreprises. Ceux qui ont la capacité d’apprendre rapidement ont donc une compétence très demandée par les entreprises et ont déjà une longueur d’avance. Il vaut donc la peine de sortir de la zone de confort et de se mettre au défi d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, aussi petit soit-il. Et sur le lieu de travail, n’ayez pas peur de vous lancer dans l’innovation et l’utilisation de la technologie pour accélérer votre routine. Capacité d’improvisation. Avec l’évolution constante et rapide des modèles économiques, la capacité d’improvisation est devenue une compétence très appréciée. Comme personne n’a de boule de cristal, il est souvent impossible d’anticiper les faits. Traiter avec les gens est l’une des tâches les plus difficiles, car elle requiert de l’empathie. Donc, rester concentré sur le client, c’est comprendre ce qu’il cherche et essayer de résoudre ses problèmes.
Éthique et fiabilité. Il est fondamental de travailler avec l’éthique. De nombreux lieux de travail sont contaminés par ceux qui agissent de mauvaise foi ou qui répandent des ragots et des discordes. Ne soyez pas si professionnel. Soyez une personne de confiance pour vos collègues et vos supérieurs. 

Comment maximiser ses chances de décrocher un job ?

Comment obtenir un emploi est la question qui ne veut pas rester silencieuse, surtout face à un scénario de crise dans notre pays.

La solution a été d’abuser de la créativité et pourquoi ne pas créer sa propre source de revenus.

C’est vrai, l’esprit d’entreprise est une alternative intéressante au chômage.

Selon la dernière enquête menée par le GEM, le nombre de personnes ayant créé leur propre entreprise a triplé en dix ans au Brésil.

De 14,6 millions à 49,3 millions d’entrepreneurs au total.

Que ce soit par opportunité ou par nécessité, la vérité est que vous devez trouver des solutions pour éviter les chiffres alarmants du chômage dans le pays.

Selon un récent rapport publié par l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), le Brésil a clôturé le premier trimestre 2019 avec plus de 12 millions de chômeurs.

La question qui demeure est donc la suivante : comment obtenir un emploi même dans une situation aussi défavorable ?

Eh bien, la première étape est de ne pas désespérer et la seconde est de consulter les conseils que nous avons préparés spécialement pour vous permettre de sortir de cette position inconfortable.

Pourquoi devriez-vous trouver un emploi ?

Vous avez dû entendre cette phrase qui dit que le travail donne de la dignité à l’homme, non ?

Parce que c’est aussi important que d’apporter la paix financière et le confort à vous et à votre famille, avoir une activité professionnelle contribue à occuper nos esprits, à mettre fin aux temps morts.

Et lorsque nous avons un travail qui nous plaît, en réalisant des projets qui nous donnent du plaisir, la charge de travail devient encore plus légère.

Notre motivation augmente également parce que nous avons le sentiment que le travail n’est pas seulement une obligation, mais quelque chose qui apporte un retour positif à nos performances dans notre vie en général.

La santé mentale et physique en est également reconnaissante.

Si les moments de repos sont respectés, bien sûr. Donc, pas d’être un bourreau de travail, de faire des heures supplémentaires et de ramener des tâches professionnelles à la maison, vous voyez ?

Préoccupations des clients, rencontre avec le patron, rapports et tous les documents bureaucratiques uniquement le jour ouvrable suivant.

Pourquoi ne pas trouver un emploi ?

Et si au lieu de trouver un emploi, vous créiez votre propre pain ?

Suivre les traces de près de 50 millions de Brésiliens et devenir entrepreneur n’est pas non plus une mauvaise idée. Loin de là, d’ailleurs.

Pouvez-vous vous imaginer sans patron ?

Vous travaillez avec un objet que vous avez vraiment idéalisé et vous éprouvez du plaisir à exercer votre activité professionnelle ?

Mettez en place votre routine de production et ne restez pas bloqué par des horaires préétablis et des journées interminables ?

Oui, ça semble assez tentant, n’est-ce pas ? Bien sûr, tout n’est pas rose dans le monde du télétravail, de l’entrepreneuriat et du free-lance.

La discipline, l’engagement, la prospection de clients, l’obtention d’une idée du rôle et sa mise en pratique, sont sans aucun doute les grands défis de ces alternatives.

Mais soyons réalistes, ces scénarios ne sont pas très différents de ceux que l’on rencontre dans un emploi traditionnel.

Il faut mettre en balance les avantages et les inconvénients de chaque situation et les évaluer

Il est très vrai que rien n’a besoin d’être définitif.

Vous pouvez, par exemple, trouver dans ces autres formes de revenus une échappatoire pendant que vous n’avez pas d’emploi signé, ou en complément de votre budget mensuel.

Comment obtenir un emploi sur Internet ?

Il est indéniable que la technologie est arrivée pour simplifier les processus, en réduisant la bureaucratie aux niveaux les plus différents.

Avec l’avènement d’Internet, par exemple, les gens peuvent acheter sans quitter leur domicile, faire des opérations bancaires sans se rendre dans une agence physique, et bien d’autres choses encore.

Parmi ces “nombreuses autres choses”, il y a l’aspect pratique de l’obtention d’un emploi.

Non pas que le modèle classique de remise de CV en mains propres n’ait pas encore sa valeur, mais il est indéniable qu’une bonne partie de l’embauche, du moins les premiers contacts, sans donner de manière virtuelle de nos jours.

C’est pourquoi vous, qui êtes au chômage, devez plus que jamais vous intéresser aux offres d’emploi sur Internet.

Ce qui, à première vue, semble être une tâche simple, nécessite quelques soins pour être plus efficace.

Par exemple, ce n’est pas parce qu’Internet offre plusieurs options que vous vous lancerez dans l’envoi de CV de manière adoptée sans aucun critère.

La première étape consiste à maintenir un programme d’études bien actualisé et à créer un portfolio numérique avec toutes vos productions les plus pertinentes, où vos principales compétences seront mises en valeur.

Vous devez ensuite vous inscrire sur les portails qui annoncent les offres d’emploi.

Il est également important de créer un profil sur LinkedIn, un réseau social spécialisé dans les contenus professionnels.

C’est une façon de suivre de plus près les entreprises qui vous intéressent, sur lesquelles vous aimeriez travailler.

Avoir un bon réseau et participer à des groupes de sensibilisation aux opportunités est un excellent moyen de se tenir au courant des dernières offres.

11 conseils pour trouver un emploi rapidement

La marche à suivre à laquelle vous avez eu accès juste au-dessus n’est qu’un résumé de la façon de trouver un emploi sur Internet.

Dans les pages qui suivent, nous apporterons plus de détails sur certains des conseils déjà cités et en incorporerons autant d’autres dans ce guide complet.

1. Qui a le focus, a tout

Il est tout à fait normal d’être anxieux dans la recherche d’un nouvel emploi, surtout lorsque cette recherche a déjà pris un certain temps.

Cependant, de tels sentiments peuvent entraver cette tâche importante.

Ce qui ne peut pas arriver, c’est de confondre hâte et afobation.

Vous devez rester convaincu de vos choix.

Par exemple, il peut ne pas valoir la peine d’accepter une offre dans un domaine différent du vôtre.

Il est toujours plus difficile de revenir à son propre segment après un certain temps d’absence.

Sans compter que cela pourrait représenter un pas en arrière dans votre carrière.

2. Reprenez votre meilleur ami

Le CV est votre grande carte de visite.

Il doit contenir toutes vos informations professionnelles de manière organisée, en valorisant vos principales vertus et compétences.

Mais ce n’est pas tout, l’objectif du programme est l’un des contenus essentiels.

Vous devez être aussi sincère que possible quant à vos intérêts par rapport au poste en question.

Indiquez clairement quelles sont vos compétences les plus liées au poste et mettez en évidence les expériences similaires qui vous qualifieront pour le poste.

3. Rapportez vos expériences…

Vous devez créer un programme d’études spécifique pour chaque type d’emploi proposé.

Ainsi, vous pourrez accorder l’importance voulue aux expériences les plus pertinentes.

N’oubliez pas que votre parcours professionnel est ce que vous avez de plus concret à présenter aux recruteurs.

Prenez donc le temps de décrire en détail les fonctions que vous avez exercées, les secteurs qui ont fait partie des activités et les compétences qui ont été développées au cours de ces processus.

4. … mais souvenez-vous que non seulement ils comptent

Comme nous l’avons dit, le CV est l’outil idéal que vous avez à vos côtés pour trouver un emploi.

Il doit donc être aussi complet que possible.

Les gens oublient que les expériences personnelles sont souvent aussi porteuses de points positifs.

Les projets personnels que vous avez développés, les ONG avec lesquelles vous avez collaboré et les cours que vous avez suivis sont importants.

Bien entendu, ne les mettez sur votre CV que si vous pensez qu’ils sont effectivement pertinents.

Si c’est juste pour rendre votre résumé de qualifications plus solide, il vaut mieux l’éviter.

5. Qui n’est pas vu ne se souvient pas

Il ne sert à rien d’avoir un CV incroyable si personne n’y a accès.

Il faut le faire connaître et rien de mieux que d’utiliser les réseaux sociaux pour cela.

LinkedIn est en soi un excellent moyen pour vous d’exposer vos compétences professionnelles, il existe également d’autres sites de recrutement qui peuvent être utilisés à cette fin.

Actuellement, plusieurs entreprises utilisent des systèmes de recherche automatique de talents et la seule façon dont votre nom apparaît dans l’une de ces recherches est d’enregistrer votre CV.

6. Utilisez vos contacts

Combien de fois un de vos supérieurs vous a-t-il demandé si vous aviez un nom à indiquer pour un certain poste ? Oui, les gens oublient le pouvoir d’un bon réseau.

Un solide réseau de contacts peut assurer une relocalisation professionnelle beaucoup plus rapide. Normalement, un manager préférera engager quelqu’un qui a déjà un retour positif plutôt qu’un parfait inconnu.

Il est donc temps de nouer des liens plus étroits avec les personnes qui n’ont pas parlé ou qui n’ont pas noué de nouvelles relations d’affaires depuis un certain temps.

Les congrès et les événements d’entreprise sont de bonnes occasions d’étendre votre réseau.

7. Ne jamais abandonner

Nous vous donnons peut-être des conseils, mais en fait, vous êtes vraiment fatigué de vous faire fermer tant de portes au nez.

Nous savons que la situation est compliquée, que le scénario n’est pas du tout prometteur, mais vous devez être plus fort que tout cela et croire en votre potentiel.

Utilisez ces négatifs à votre avantage et n’abandonnez jamais.

Essayez d’assimiler ce que chacun des recruteurs a dit sur son profil et utilisez-le pour vous rendre plus complet sur le plan professionnel.

8. Être plus flexible

Parfois, nous sommes tellement obstinés à obtenir le travail de nos rêves que nous oublions de nous regarder.

Il est facile de critiquer l’employeur, avoir un peu d’autocritique fait également partie du processus.

Un petit jeu de la taille, c’est bien.

Si l’entreprise ne peut pas payer ce que vous demandez, mais que son offre est également très basse, essayez de négocier et d’arriver à moyen terme.

Par là, nous ne disons pas que vous devez vous dévaloriser en tant que professionnel, personne n’a besoin de mendier un emploi.

Mais il est possible de demander des contreparties qui correspondent à la différence financière des deux parties : les avantages, les primes de productivité, les alternatives ne manquent pas.

9. Lettre de présentation de votre deuxième meilleur ami

Même si tous les postes vacants ne le requièrent pas, il est toujours bon d’avoir une lettre de présentation. Tout comme votre CV, il doit être spécifique à chaque opportunité d’emploi.

Toutefois, contrairement à votre meilleure amie, votre deuxième meilleure amie devrait être plus directe et se limiter à présenter ses compétences pour le poste.

La lettre d’introduction peut être demandée en réponse à certains postes vacants.

Et si vous cherchez à entrer ou à vous installer sur le marché, alors ne faites pas l’idiot et ayez le vôtre à portée de main.

Le modèle est utile, mais ne doit pas être utilisé sans adaptations.

Idéalement, vous devriez éditer le document et le laisser en ligne avec les questions spécifiques du poste à pourvoir.

Mais que mettre dans la lettre ?

Comme son nom l’indique, il sert essentiellement à présenter le candidat, en apportant un résumé des qualifications qui correspondent le mieux à l’opportunité ouverte.

Il faut également être poli dans votre discours et ajouter les formes de contact pour que le recruteur sache comment vous joindre.

10. Savoir comment se comporter lors d’un entretien

Arriver au stade de l’entretien est considéré par beaucoup comme une vacance presque garantie.

Même s’il s’agit d’une partie plus avancée du processus de recrutement, ce n’est cependant pas une raison pour se réjouir prématurément.

C’est pourquoi toute l’attention est trop faible en ce moment important.

Chaque choix que vous faites, à partir des vêtements que vous portez, des mots que vous choisissez pour les réponses et de la posture pendant la conversation, est déterminant pour votre embauche ou non.

Afin de ne pas tout perdre, nous avons dressé une liste de comportements à adopter lors d’une interview :

11. Toujours avoir un plan B

Comme nous l’avons dit, vous ne devez pas nécessairement trouver un emploi.

Vous pouvez faire votre propre pain.

Après tout, on ne peut pas être à court d’argent tant que l’embauche des rêves n’est pas terminée.

L’entrepreneuriat, le travail en freelance, le bureau à domicile et la vente de produits d’information sont quelques exemples de génération de revenus alternatifs au travail formel.

Outre le fait de payer les factures, elles peuvent vous ouvrir les yeux sur de nouvelles possibilités.

Comment gagner de l’argent en étant coach ?

Le coaching est un autre marché de niche dans lequel vous pouvez investir. Il s’agit sans aucun doute de l’un des segments qui connaît la croissance la plus rapide non seulement dans le pays, mais aussi dans le monde entier.

Bien sûr, pour entrer dans la carrière de coach, il faut se spécialiser et trouver des cours réputés, avec des résultats prouvés, une reconnaissance internationale et dans des entités renommées.

La bonne nouvelle est que vous pouvez trouver toutes les exigences en un seul endroit : SBCoaching.

Pionnière dans l’utilisation du processus de coaching dans ses cours au Brésil, l’institution dispose de plusieurs options de formation, axées sur les intérêts les plus variés.

Pour que vous puissiez faire vos premiers pas en tant qu’entraîneur, le Personal

En d’autres termes, en plus d’avoir un impact positif, vous aurez la possibilité de contribuer de la même manière à la réalité des autres.

Mais ce n’est pas le seul mode disponible. Pour les connaître tous et connaître les avantages qu’ils apportent, visitez notre site web.

Vous constaterez que gagner de l’argent en tant qu’entraîneur dépend beaucoup plus de votre engagement et de votre dévouement que de tout autre facteur.

Comment le coaching vous aide-t-il à trouver un emploi rapidement ?

Comme nous l’avons vu, devenir coach peut être une excellente alternative de revenu pour vous, tout en apportant des gains incommensurables à votre vie personnelle et professionnelle.

Cependant, on a tort de penser que la méthodologie du coaching sert uniquement à former des experts dans ce domaine.

Non, les avantages vont bien au-delà. Les cours de coaching servent également de spécialisation dans les segments les plus divers, tels que la gestion des personnes et le leadership, par exemple.

En d’autres termes, ces formations permettent d’acquérir des compétences essentielles pour réussir dans le monde des affaires et peuvent constituer votre grand différentiel de compétitivité dans un marché aussi compétitif.

Pensez-y, qui sait, le processus de coaching n’est pas le soutien qui manquait pour que votre carrière décolle ?

Investissez dans la principale méthodologie de développement humain au monde et obtenez le travail de vos rêves.

Conclusion

Que vous créiez votre propre entreprise ou que vous obteniez l’emploi dont vous rêviez dans cette entreprise, l’important est de ne jamais renoncer à trouver un emploi.

La situation peut être difficile, oui, mais si vous continuez à croire en votre potentiel, à vous spécialiser de plus en plus, à travailler sur vos qualités et vos défauts, vous serez beaucoup plus proche de votre objectif.

Bien sûr, vous n’êtes pas seul dans ce cas.

N’oubliez pas que vous pouvez toujours compter sur le soutien de la méthodologie de coaching.

Avec elle, vous découvrirez les meilleurs moyens de mettre à profit votre potentiel infini et de vous concentrer sur vos besoins les plus urgents.

Nous espérons vraiment que les conseils sur la façon de trouver un emploi vous ont été utiles et vous ont aidé dans cette mission difficile.

Au fait, qu’avez-vous pensé de ce contenu que vous venez de lire ? Etait-elle pertinente pour votre situation actuelle ?

Les compétences nécessaires pour entrer sur le marché du travail

Les compétences techniques sont essentielles si vous voulez conquérir le poste de rêve vacant dans cette entreprise que vous admirez tant. Mais elles ne suffisent pas. Il n’est pas nouveau que le marché de l’emploi devienne de plus en plus concurrentiel, n’est-ce pas ? Il n’est pas nouveau que le marché de l’emploi devienne de plus en plus concurrentiel, n’est-ce pas ? Cette formation va bien au-delà de l’éducation formelle et de l’excellence du programme d’études.

Quelle est la signification des compétences ?

La compétence, selon le dictionnaire Houais de la langue portugaise, est la qualité ou la caractéristique de ceux qui sont habiles et possèdent des aptitudes, de la dextérité, des dispositions. L’aptitude désigne la capacité à faire quelque chose, la capacité à exécuter une tâche ou à faire face à une situation spécifique. La bonne nouvelle, c’est que les compétences ne sont pas immuables. Ils peuvent être acquis, développés et améliorés. Sur le marché du travail, de nombreuses compétences sont recherchées par les employeurs.Par conséquent, pour entrer sur le marché du travail, vous devez savoir ce qu’ils sont afin de pouvoir investir dans votre potentiel et vous démarquer en tant que professionnel performant.Maintenant, comprenons un peu mieux les compétences professionnelles et personnelles et comment elles s’interconnectent.Quelles sont les compétences professionnelles ?Les compétences professionnelles sont des caractéristiques qui vous permettent de réussir professionnellement.De manière simple : il s’agit de compétences liées à l’environnement de l’entreprise.Ce sont ces caractéristiques qui vous distingueront réellement des autres candidats.Savez-vous pourquoi ? Traiter avec les gens est l’une des tâches les plus difficiles, car elle requiert de l’empathie. Donc, rester concentré sur le client, c’est comprendre ce qu’il cherche et essayer de résoudre ses problèmes. Éthique et fiabilité. Il est fondamental de travailler avec l’éthique. De nombreux lieux de travail sont contaminés par ceux qui agissent de mauvaise foi ou qui répandent des ragots et des discordes. Ne soyez pas si professionnel. Soyez une personne de confiance pour vos collègues et vos supérieurs.  Si vous pensez que vous n’avez pas à négocier parce que vous ne travaillez pas dans la vente, vous vous trompez. Dans tout domaine, il y a négociation : pour discuter des prochaines étapes de l’équipe, pour fixer des objectifs, pour persuader des collègues, pour décider qui obtiendra le poste, etc. Ainsi, même si vous ne suivez pas une formation spécifique, il est utile de prendre en compte l’importance de la capacité à envisager des alternatives, à agir de manière diplomatique et à proposer des solutions gagnantes pour tous.

Compétences personnelles

De manière simple, nous pouvons affirmer que les compétences personnelles sont les potentialités de votre profil. Ce sont les compétences liées à leur comportement, qui vont bien au-delà de leurs attributs professionnels. Mais ils ont une influence sur eux, bien sûr. Aujourd’hui, les entreprises recherchent des personnes qui ont une vision globale de l’organisation. Ils veulent des employés qui ne se concentrent pas seulement sur une compétence professionnelle, mais qui ont l’intelligence émotionnelle nécessaire pour faire face à des demandes plus complexes. Aujourd’hui, les entreprises recherchent des personnes qui ont une vision globale de l’organisation. Cette intelligence émotionnelle est donc l’une des compétences personnelles qui peuvent être utilisées sur le lieu de travail.Comme nous l’avons vu, les compétences personnelles et professionnelles sont actuellement étroitement liées. Mais quelles sont les principales ? Découvrez ci-dessous 23 compétences professionnelles que les grandes entreprises recherchent et que vous ne devez acquérir qu’en les développant : l’intégrité. Il peut sembler évident à première vue que le professionnel doit être droit. Mais le sens général du mot n’est pas toujours clair pour les candidats. Le professionnel parfait est celui qui respecte les délais, qui donnent un retour d’information aux clients et qui ne fuient pas les nouveaux défis. Conscience de soi.
Se connaître soi-même est le meilleur moyen de développer ses points forts et de savoir comment faire face à ses points faibles. Essayez de voir comment les gens autour de vous vous voient et, si possible, cherchez un expert pour améliorer vos compétences personnelles. Nous agissons tous selon des modèles de comportement, bons ou mauvais. Lorsque vous pouvez les identifier, vous êtes en mesure de renforcer ceux qui sont positifs et de minimiser ceux qui sont négatifs.
Auto confiance. La confiance en soi est essentielle pour prendre des risques en toute sécurité. La connaissance de soi et la confiance en soi sont étroitement liées, car à partir du moment où vous vous connaissez bien, vous aurez beaucoup plus confiance en vous pour agir, prendre des décisions, improviser et gérer les conflits.Il n’est pas étonnant que les entreprises accordent une si grande importance à cette compétence. Maîtrise de soi et équilibre émotionnel. Avoir la maîtrise de soi et un équilibre émotionnel ne signifie pas être un professionnel froid ou montrer ses émotions. L’équilibre émotionnel, c’est savoir comment gérer les sentiments et les émotions dans l’environnement professionnel, voire connaître le bon moment pour les exprimer. Il n’est pas toujours facile de contenir les émotions dans l’environnement de travail. Il est normal, dans certaines situations, de se sentir frustré ou même en colère. Mais pour bien gérer ses émotions, il faut faire preuve d’intelligence émotionnelle, une compétence extrêmement recherchée dans le monde de l’entreprise. L’intelligence émotionnelle est la capacité à reconnaître et à évaluer vos sentiments et ceux des autres et à les gérer de manière rationnelle.Flexibilité. Le monde de l’entreprise demande des professionnels de plus en plus flexibles, capables de s’adapter aux changements constants du marché. La flexibilité est également liée à la créativité. Après tout, être Flexible impliqué de trouver de nouvelles solutions pour faire face aux problèmes et aux situations adverses. Les professionnels flexibles ont une longueur d’avance, car ils peuvent comprendre et agir dans des situations changeantes. Les moments de crise requièrent également ce type de compétences, car c’est dans les moments critiques que les organisations font appel à des personnes ayant une attitude permettant de faire face à des événements imprévus. Initiative. Toutes les entreprises veulent des professionnels ayant de l’initiative, qui transforment les idées en actions. Pour ce faire, n’ayez pas peur de prendre des risques calculés et soyez prêt à agir dans des situations difficiles. C’est une compétence qui peut être formée dans la vie de tous les jours, dans de petites actions. Ne manquez jamais de proposer de nouveaux projets et de présenter des idées novatrice face aux problèmes et aux demandes. Analyse critique. Les entreprises ne veulent pas de salarier qui ne font que se plaindre, c’est-à-dire qui trouvent les problèmes, mais pas les solutions. Ils recherchent des personnes ayant une analyse critique, qui peuvent analyser le macro-environnement de l’organisation et faire des critiques constructives. 

Compétences de communication

Ce sont les compétences de communication qui permettent d’éviter les malentendus dus au bruit dans le processus de dialogue quotidien d’une entreprise. Bien communiquer vous permet de vous connecter aux autres et de vous démarquer. Et ici, nous ne parlons pas seulement de mots, mais aussi de langage corporel, qui en dira long sur vous et sur les autres. Techniques de négociation. Si vous pensez que vous n’avez pas à négocier parce que vous ne travaillez pas dans la vente, vous vous trompez. Dans tout domaine, il y a négociation : pour discuter des prochaines étapes de l’équipe, pour fixer des objectifs, pour persuader des collègues, pour décider qui obtiendra le poste, etc. Ainsi, même si vous ne suivez pas une formation spécifique, il est utile de prendre en compte l’importance de la capacité à envisager des alternatives, à agir de manière diplomatique et à proposer des solutions gagnantes pour tous. Capacité à apprendre rapidement. De nouveaux systèmes, méthodes et organisations apparaissent sans cesse dans le monde des entreprises. Ceux qui ont la capacité d’apprendre rapidement ont donc une compétence très demandée par les entreprises et ont déjà une longueur d’avance. Il vaut donc la peine de sortir de la zone de confort et de se mettre au défi d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, aussi petit soit-il. Et sur le lieu de travail, n’ayez pas peur de vous lancer dans l’innovation et l’utilisation de la technologie pour accélérer votre routine. Capacité d’improvisation. Avec l’évolution constante et rapide des modèles économiques, la capacité d’improvisation est devenue une compétence très appréciée. Comme personne n’a de boule de cristal, il est souvent impossible d’anticiper les faits. Traiter avec les gens est l’une des tâches les plus difficiles, car elle requiert de l’empathie. Donc, rester concentré sur le client, c’est comprendre ce qu’il cherche et essayer de résoudre ses problèmes.
Éthique et fiabilité. Il est fondamental de travailler avec l’éthique. De nombreux lieux de travail sont contaminés par ceux qui agissent de mauvaise foi ou qui répandent des ragots et des discordes. Ne soyez pas si professionnel. Soyez une personne de confiance pour vos collègues et vos supérieurs. 

Comment maximiser ses chances de décrocher un job ?

Comment obtenir un emploi est la question qui ne veut pas rester silencieuse, surtout face à un scénario de crise dans notre pays.

La solution a été d’abuser de la créativité et pourquoi ne pas créer sa propre source de revenus.

C’est vrai, l’esprit d’entreprise est une alternative intéressante au chômage.

Selon la dernière enquête menée par le GEM, le nombre de personnes ayant créé leur propre entreprise a triplé en dix ans au Brésil.

De 14,6 millions à 49,3 millions d’entrepreneurs au total.

Que ce soit par opportunité ou par nécessité, la vérité est que vous devez trouver des solutions pour éviter les chiffres alarmants du chômage dans le pays.

Selon un récent rapport publié par l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), le Brésil a clôturé le premier trimestre 2019 avec plus de 12 millions de chômeurs.

La question qui demeure est donc la suivante : comment obtenir un emploi même dans une situation aussi défavorable ?

Eh bien, la première étape est de ne pas désespérer et la seconde est de consulter les conseils que nous avons préparés spécialement pour vous permettre de sortir de cette position inconfortable.

Pourquoi devriez-vous trouver un emploi ?

Vous avez dû entendre cette phrase qui dit que le travail donne de la dignité à l’homme, non ?

Parce que c’est aussi important que d’apporter la paix financière et le confort à vous et à votre famille, avoir une activité professionnelle contribue à occuper nos esprits, à mettre fin aux temps morts.

Et lorsque nous avons un travail qui nous plaît, en réalisant des projets qui nous donnent du plaisir, la charge de travail devient encore plus légère.

Notre motivation augmente également parce que nous avons le sentiment que le travail n’est pas seulement une obligation, mais quelque chose qui apporte un retour positif à nos performances dans notre vie en général.

La santé mentale et physique en est également reconnaissante.

Si les moments de repos sont respectés, bien sûr. Donc, pas d’être un bourreau de travail, de faire des heures supplémentaires et de ramener des tâches professionnelles à la maison, vous voyez ?

Préoccupations des clients, rencontre avec le patron, rapports et tous les documents bureaucratiques uniquement le jour ouvrable suivant.

Pourquoi ne pas trouver un emploi ?

Et si au lieu de trouver un emploi, vous créiez votre propre pain ?

Suivre les traces de près de 50 millions de Brésiliens et devenir entrepreneur n’est pas non plus une mauvaise idée. Loin de là, d’ailleurs.

Pouvez-vous vous imaginer sans patron ?

Vous travaillez avec un objet que vous avez vraiment idéalisé et vous éprouvez du plaisir à exercer votre activité professionnelle ?

Mettez en place votre routine de production et ne restez pas bloqué par des horaires préétablis et des journées interminables ?

Oui, ça semble assez tentant, n’est-ce pas ? Bien sûr, tout n’est pas rose dans le monde du télétravail, de l’entrepreneuriat et du free-lance.

La discipline, l’engagement, la prospection de clients, l’obtention d’une idée du rôle et sa mise en pratique, sont sans aucun doute les grands défis de ces alternatives.

Mais soyons réalistes, ces scénarios ne sont pas très différents de ceux que l’on rencontre dans un emploi traditionnel.

Il faut mettre en balance les avantages et les inconvénients de chaque situation et les évaluer

Il est très vrai que rien n’a besoin d’être définitif.

Vous pouvez, par exemple, trouver dans ces autres formes de revenus une échappatoire pendant que vous n’avez pas d’emploi signé, ou en complément de votre budget mensuel.

Comment obtenir un emploi sur Internet ?

Il est indéniable que la technologie est arrivée pour simplifier les processus, en réduisant la bureaucratie aux niveaux les plus différents.

Avec l’avènement d’Internet, par exemple, les gens peuvent acheter sans quitter leur domicile, faire des opérations bancaires sans se rendre dans une agence physique, et bien d’autres choses encore.

Parmi ces “nombreuses autres choses”, il y a l’aspect pratique de l’obtention d’un emploi.

Non pas que le modèle classique de remise de CV en mains propres n’ait pas encore sa valeur, mais il est indéniable qu’une bonne partie de l’embauche, du moins les premiers contacts, sans donner de manière virtuelle de nos jours.

C’est pourquoi vous, qui êtes au chômage, devez plus que jamais vous intéresser aux offres d’emploi sur Internet.

Ce qui, à première vue, semble être une tâche simple, nécessite quelques soins pour être plus efficace.

Par exemple, ce n’est pas parce qu’Internet offre plusieurs options que vous vous lancerez dans l’envoi de CV de manière adoptée sans aucun critère.

La première étape consiste à maintenir un programme d’études bien actualisé et à créer un portfolio numérique avec toutes vos productions les plus pertinentes, où vos principales compétences seront mises en valeur.

Vous devez ensuite vous inscrire sur les portails qui annoncent les offres d’emploi.

Il est également important de créer un profil sur LinkedIn, un réseau social spécialisé dans les contenus professionnels.

C’est une façon de suivre de plus près les entreprises qui vous intéressent, sur lesquelles vous aimeriez travailler.

Avoir un bon réseau et participer à des groupes de sensibilisation aux opportunités est un excellent moyen de se tenir au courant des dernières offres.

11 conseils pour trouver un emploi rapidement

La marche à suivre à laquelle vous avez eu accès juste au-dessus n’est qu’un résumé de la façon de trouver un emploi sur Internet.

Dans les pages qui suivent, nous apporterons plus de détails sur certains des conseils déjà cités et en incorporerons autant d’autres dans ce guide complet.

1. Qui a le focus, a tout

Il est tout à fait normal d’être anxieux dans la recherche d’un nouvel emploi, surtout lorsque cette recherche a déjà pris un certain temps.

Cependant, de tels sentiments peuvent entraver cette tâche importante.

Ce qui ne peut pas arriver, c’est de confondre hâte et afobation.

Vous devez rester convaincu de vos choix.

Par exemple, il peut ne pas valoir la peine d’accepter une offre dans un domaine différent du vôtre.

Il est toujours plus difficile de revenir à son propre segment après un certain temps d’absence.

Sans compter que cela pourrait représenter un pas en arrière dans votre carrière.

2. Reprenez votre meilleur ami

Le CV est votre grande carte de visite.

Il doit contenir toutes vos informations professionnelles de manière organisée, en valorisant vos principales vertus et compétences.

Mais ce n’est pas tout, l’objectif du programme est l’un des contenus essentiels.

Vous devez être aussi sincère que possible quant à vos intérêts par rapport au poste en question.

Indiquez clairement quelles sont vos compétences les plus liées au poste et mettez en évidence les expériences similaires qui vous qualifieront pour le poste.

3. Rapportez vos expériences…

Vous devez créer un programme d’études spécifique pour chaque type d’emploi proposé.

Ainsi, vous pourrez accorder l’importance voulue aux expériences les plus pertinentes.

N’oubliez pas que votre parcours professionnel est ce que vous avez de plus concret à présenter aux recruteurs.

Prenez donc le temps de décrire en détail les fonctions que vous avez exercées, les secteurs qui ont fait partie des activités et les compétences qui ont été développées au cours de ces processus.

4. … mais souvenez-vous que non seulement ils comptent

Comme nous l’avons dit, le CV est l’outil idéal que vous avez à vos côtés pour trouver un emploi.

Il doit donc être aussi complet que possible.

Les gens oublient que les expériences personnelles sont souvent aussi porteuses de points positifs.

Les projets personnels que vous avez développés, les ONG avec lesquelles vous avez collaboré et les cours que vous avez suivis sont importants.

Bien entendu, ne les mettez sur votre CV que si vous pensez qu’ils sont effectivement pertinents.

Si c’est juste pour rendre votre résumé de qualifications plus solide, il vaut mieux l’éviter.

5. Qui n’est pas vu ne se souvient pas

Il ne sert à rien d’avoir un CV incroyable si personne n’y a accès.

Il faut le faire connaître et rien de mieux que d’utiliser les réseaux sociaux pour cela.

LinkedIn est en soi un excellent moyen pour vous d’exposer vos compétences professionnelles, il existe également d’autres sites de recrutement qui peuvent être utilisés à cette fin.

Actuellement, plusieurs entreprises utilisent des systèmes de recherche automatique de talents et la seule façon dont votre nom apparaît dans l’une de ces recherches est d’enregistrer votre CV.

6. Utilisez vos contacts

Combien de fois un de vos supérieurs vous a-t-il demandé si vous aviez un nom à indiquer pour un certain poste ? Oui, les gens oublient le pouvoir d’un bon réseau.

Un solide réseau de contacts peut assurer une relocalisation professionnelle beaucoup plus rapide. Normalement, un manager préférera engager quelqu’un qui a déjà un retour positif plutôt qu’un parfait inconnu.

Il est donc temps de nouer des liens plus étroits avec les personnes qui n’ont pas parlé ou qui n’ont pas noué de nouvelles relations d’affaires depuis un certain temps.

Les congrès et les événements d’entreprise sont de bonnes occasions d’étendre votre réseau.

7. Ne jamais abandonner

Nous vous donnons peut-être des conseils, mais en fait, vous êtes vraiment fatigué de vous faire fermer tant de portes au nez.

Nous savons que la situation est compliquée, que le scénario n’est pas du tout prometteur, mais vous devez être plus fort que tout cela et croire en votre potentiel.

Utilisez ces négatifs à votre avantage et n’abandonnez jamais.

Essayez d’assimiler ce que chacun des recruteurs a dit sur son profil et utilisez-le pour vous rendre plus complet sur le plan professionnel.

8. Être plus flexible

Parfois, nous sommes tellement obstinés à obtenir le travail de nos rêves que nous oublions de nous regarder.

Il est facile de critiquer l’employeur, avoir un peu d’autocritique fait également partie du processus.

Un petit jeu de la taille, c’est bien.

Si l’entreprise ne peut pas payer ce que vous demandez, mais que son offre est également très basse, essayez de négocier et d’arriver à moyen terme.

Par là, nous ne disons pas que vous devez vous dévaloriser en tant que professionnel, personne n’a besoin de mendier un emploi.

Mais il est possible de demander des contreparties qui correspondent à la différence financière des deux parties : les avantages, les primes de productivité, les alternatives ne manquent pas.

9. Lettre de présentation de votre deuxième meilleur ami

Même si tous les postes vacants ne le requièrent pas, il est toujours bon d’avoir une lettre de présentation. Tout comme votre CV, il doit être spécifique à chaque opportunité d’emploi.

Toutefois, contrairement à votre meilleure amie, votre deuxième meilleure amie devrait être plus directe et se limiter à présenter ses compétences pour le poste.

La lettre d’introduction peut être demandée en réponse à certains postes vacants.

Et si vous cherchez à entrer ou à vous installer sur le marché, alors ne faites pas l’idiot et ayez le vôtre à portée de main.

Le modèle est utile, mais ne doit pas être utilisé sans adaptations.

Idéalement, vous devriez éditer le document et le laisser en ligne avec les questions spécifiques du poste à pourvoir.

Mais que mettre dans la lettre ?

Comme son nom l’indique, il sert essentiellement à présenter le candidat, en apportant un résumé des qualifications qui correspondent le mieux à l’opportunité ouverte.

Il faut également être poli dans votre discours et ajouter les formes de contact pour que le recruteur sache comment vous joindre.

10. Savoir comment se comporter lors d’un entretien

Arriver au stade de l’entretien est considéré par beaucoup comme une vacance presque garantie.

Même s’il s’agit d’une partie plus avancée du processus de recrutement, ce n’est cependant pas une raison pour se réjouir prématurément.

C’est pourquoi toute l’attention est trop faible en ce moment important.

Chaque choix que vous faites, à partir des vêtements que vous portez, des mots que vous choisissez pour les réponses et de la posture pendant la conversation, est déterminant pour votre embauche ou non.

Afin de ne pas tout perdre, nous avons dressé une liste de comportements à adopter lors d’une interview :

11. Toujours avoir un plan B

Comme nous l’avons dit, vous ne devez pas nécessairement trouver un emploi.

Vous pouvez faire votre propre pain.

Après tout, on ne peut pas être à court d’argent tant que l’embauche des rêves n’est pas terminée.

L’entrepreneuriat, le travail en freelance, le bureau à domicile et la vente de produits d’information sont quelques exemples de génération de revenus alternatifs au travail formel.

Outre le fait de payer les factures, elles peuvent vous ouvrir les yeux sur de nouvelles possibilités.

Comment gagner de l’argent en étant coach ?

Le coaching est un autre marché de niche dans lequel vous pouvez investir. Il s’agit sans aucun doute de l’un des segments qui connaît la croissance la plus rapide non seulement dans le pays, mais aussi dans le monde entier.

Bien sûr, pour entrer dans la carrière de coach, il faut se spécialiser et trouver des cours réputés, avec des résultats prouvés, une reconnaissance internationale et dans des entités renommées.

La bonne nouvelle est que vous pouvez trouver toutes les exigences en un seul endroit : SBCoaching.

Pionnière dans l’utilisation du processus de coaching dans ses cours au Brésil, l’institution dispose de plusieurs options de formation, axées sur les intérêts les plus variés.

Pour que vous puissiez faire vos premiers pas en tant qu’entraîneur, le Personal

En d’autres termes, en plus d’avoir un impact positif, vous aurez la possibilité de contribuer de la même manière à la réalité des autres.

Mais ce n’est pas le seul mode disponible. Pour les connaître tous et connaître les avantages qu’ils apportent, visitez notre site web.

Vous constaterez que gagner de l’argent en tant qu’entraîneur dépend beaucoup plus de votre engagement et de votre dévouement que de tout autre facteur.

Comment le coaching vous aide-t-il à trouver un emploi rapidement ?

Comme nous l’avons vu, devenir coach peut être une excellente alternative de revenu pour vous, tout en apportant des gains incommensurables à votre vie personnelle et professionnelle.

Cependant, on a tort de penser que la méthodologie du coaching sert uniquement à former des experts dans ce domaine.

Non, les avantages vont bien au-delà. Les cours de coaching servent également de spécialisation dans les segments les plus divers, tels que la gestion des personnes et le leadership, par exemple.

En d’autres termes, ces formations permettent d’acquérir des compétences essentielles pour réussir dans le monde des affaires et peuvent constituer votre grand différentiel de compétitivité dans un marché aussi compétitif.

Pensez-y, qui sait, le processus de coaching n’est pas le soutien qui manquait pour que votre carrière décolle ?

Investissez dans la principale méthodologie de développement humain au monde et obtenez le travail de vos rêves.

Conclusion

Que vous créiez votre propre entreprise ou que vous obteniez l’emploi dont vous rêviez dans cette entreprise, l’important est de ne jamais renoncer à trouver un emploi.

La situation peut être difficile, oui, mais si vous continuez à croire en votre potentiel, à vous spécialiser de plus en plus, à travailler sur vos qualités et vos défauts, vous serez beaucoup plus proche de votre objectif.

Bien sûr, vous n’êtes pas seul dans ce cas.

N’oubliez pas que vous pouvez toujours compter sur le soutien de la méthodologie de coaching.

Avec elle, vous découvrirez les meilleurs moyens de mettre à profit votre potentiel infini et de vous concentrer sur vos besoins les plus urgents.

Nous espérons vraiment que les conseils sur la façon de trouver un emploi vous ont été utiles et vous ont aidé dans cette mission difficile.

Au fait, qu’avez-vous pensé de ce contenu que vous venez de lire ? Etait-elle pertinente pour votre situation actuelle ?

Comment maximiser ses chances de décrocher un job ?

Comment obtenir un emploi est la question qui ne veut pas rester silencieuse, surtout face à un scénario de crise dans notre pays.

La solution a été d’abuser de la créativité et pourquoi ne pas créer sa propre source de revenus.

C’est vrai, l’esprit d’entreprise est une alternative intéressante au chômage.

Selon la dernière enquête menée par le GEM, le nombre de personnes ayant créé leur propre entreprise a triplé en dix ans au Brésil.

De 14,6 millions à 49,3 millions d’entrepreneurs au total.

Que ce soit par opportunité ou par nécessité, la vérité est que vous devez trouver des solutions pour éviter les chiffres alarmants du chômage dans le pays.

Selon un récent rapport publié par l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), le Brésil a clôturé le premier trimestre 2019 avec plus de 12 millions de chômeurs.

La question qui demeure est donc la suivante : comment obtenir un emploi même dans une situation aussi défavorable ?

Eh bien, la première étape est de ne pas désespérer et la seconde est de consulter les conseils que nous avons préparés spécialement pour vous permettre de sortir de cette position inconfortable.

Pourquoi devriez-vous trouver un emploi ?

Vous avez dû entendre cette phrase qui dit que le travail donne de la dignité à l’homme, non ?

Parce que c’est aussi important que d’apporter la paix financière et le confort à vous et à votre famille, avoir une activité professionnelle contribue à occuper nos esprits, à mettre fin aux temps morts.

Et lorsque nous avons un travail qui nous plaît, en réalisant des projets qui nous donnent du plaisir, la charge de travail devient encore plus légère.

Notre motivation augmente également parce que nous avons le sentiment que le travail n’est pas seulement une obligation, mais quelque chose qui apporte un retour positif à nos performances dans notre vie en général.

La santé mentale et physique en est également reconnaissante.

Si les moments de repos sont respectés, bien sûr. Donc, pas d’être un bourreau de travail, de faire des heures supplémentaires et de ramener des tâches professionnelles à la maison, vous voyez ?

Préoccupations des clients, rencontre avec le patron, rapports et tous les documents bureaucratiques uniquement le jour ouvrable suivant.

Pourquoi ne pas trouver un emploi ?

Et si au lieu de trouver un emploi, vous créiez votre propre pain ?

Suivre les traces de près de 50 millions de Brésiliens et devenir entrepreneur n’est pas non plus une mauvaise idée. Loin de là, d’ailleurs.

Pouvez-vous vous imaginer sans patron ?

Vous travaillez avec un objet que vous avez vraiment idéalisé et vous éprouvez du plaisir à exercer votre activité professionnelle ?

Mettez en place votre routine de production et ne restez pas bloqué par des horaires préétablis et des journées interminables ?

Oui, ça semble assez tentant, n’est-ce pas ? Bien sûr, tout n’est pas rose dans le monde du télétravail, de l’entrepreneuriat et du free-lance.

La discipline, l’engagement, la prospection de clients, l’obtention d’une idée du rôle et sa mise en pratique, sont sans aucun doute les grands défis de ces alternatives.

Mais soyons réalistes, ces scénarios ne sont pas très différents de ceux que l’on rencontre dans un emploi traditionnel.

Il faut mettre en balance les avantages et les inconvénients de chaque situation et les évaluer

Il est très vrai que rien n’a besoin d’être définitif.

Vous pouvez, par exemple, trouver dans ces autres formes de revenus une échappatoire pendant que vous n’avez pas d’emploi signé, ou en complément de votre budget mensuel.

Comment obtenir un emploi sur Internet ?

Il est indéniable que la technologie est arrivée pour simplifier les processus, en réduisant la bureaucratie aux niveaux les plus différents.

Avec l’avènement d’Internet, par exemple, les gens peuvent acheter sans quitter leur domicile, faire des opérations bancaires sans se rendre dans une agence physique, et bien d’autres choses encore.

Parmi ces “nombreuses autres choses”, il y a l’aspect pratique de l’obtention d’un emploi.

Non pas que le modèle classique de remise de CV en mains propres n’ait pas encore sa valeur, mais il est indéniable qu’une bonne partie de l’embauche, du moins les premiers contacts, sans donner de manière virtuelle de nos jours.

C’est pourquoi vous, qui êtes au chômage, devez plus que jamais vous intéresser aux offres d’emploi sur Internet.

Ce qui, à première vue, semble être une tâche simple, nécessite quelques soins pour être plus efficace.

Par exemple, ce n’est pas parce qu’Internet offre plusieurs options que vous vous lancerez dans l’envoi de CV de manière adoptée sans aucun critère.

La première étape consiste à maintenir un programme d’études bien actualisé et à créer un portfolio numérique avec toutes vos productions les plus pertinentes, où vos principales compétences seront mises en valeur.

Vous devez ensuite vous inscrire sur les portails qui annoncent les offres d’emploi.

Il est également important de créer un profil sur LinkedIn, un réseau social spécialisé dans les contenus professionnels.

C’est une façon de suivre de plus près les entreprises qui vous intéressent, sur lesquelles vous aimeriez travailler.

Avoir un bon réseau et participer à des groupes de sensibilisation aux opportunités est un excellent moyen de se tenir au courant des dernières offres.

11 conseils pour trouver un emploi rapidement

La marche à suivre à laquelle vous avez eu accès juste au-dessus n’est qu’un résumé de la façon de trouver un emploi sur Internet.

Dans les pages qui suivent, nous apporterons plus de détails sur certains des conseils déjà cités et en incorporerons autant d’autres dans ce guide complet.

1. Qui a le focus, a tout

Il est tout à fait normal d’être anxieux dans la recherche d’un nouvel emploi, surtout lorsque cette recherche a déjà pris un certain temps.

Cependant, de tels sentiments peuvent entraver cette tâche importante.

Ce qui ne peut pas arriver, c’est de confondre hâte et afobation.

Vous devez rester convaincu de vos choix.

Par exemple, il peut ne pas valoir la peine d’accepter une offre dans un domaine différent du vôtre.

Il est toujours plus difficile de revenir à son propre segment après un certain temps d’absence.

Sans compter que cela pourrait représenter un pas en arrière dans votre carrière.

2. Reprenez votre meilleur ami

Le CV est votre grande carte de visite.

Il doit contenir toutes vos informations professionnelles de manière organisée, en valorisant vos principales vertus et compétences.

Mais ce n’est pas tout, l’objectif du programme est l’un des contenus essentiels.

Vous devez être aussi sincère que possible quant à vos intérêts par rapport au poste en question.

Indiquez clairement quelles sont vos compétences les plus liées au poste et mettez en évidence les expériences similaires qui vous qualifieront pour le poste.

3. Rapportez vos expériences…

Vous devez créer un programme d’études spécifique pour chaque type d’emploi proposé.

Ainsi, vous pourrez accorder l’importance voulue aux expériences les plus pertinentes.

N’oubliez pas que votre parcours professionnel est ce que vous avez de plus concret à présenter aux recruteurs.

Prenez donc le temps de décrire en détail les fonctions que vous avez exercées, les secteurs qui ont fait partie des activités et les compétences qui ont été développées au cours de ces processus.

4. … mais souvenez-vous que non seulement ils comptent

Comme nous l’avons dit, le CV est l’outil idéal que vous avez à vos côtés pour trouver un emploi.

Il doit donc être aussi complet que possible.

Les gens oublient que les expériences personnelles sont souvent aussi porteuses de points positifs.

Les projets personnels que vous avez développés, les ONG avec lesquelles vous avez collaboré et les cours que vous avez suivis sont importants.

Bien entendu, ne les mettez sur votre CV que si vous pensez qu’ils sont effectivement pertinents.

Si c’est juste pour rendre votre résumé de qualifications plus solide, il vaut mieux l’éviter.

5. Qui n’est pas vu ne se souvient pas

Il ne sert à rien d’avoir un CV incroyable si personne n’y a accès.

Il faut le faire connaître et rien de mieux que d’utiliser les réseaux sociaux pour cela.

LinkedIn est en soi un excellent moyen pour vous d’exposer vos compétences professionnelles, il existe également d’autres sites de recrutement qui peuvent être utilisés à cette fin.

Actuellement, plusieurs entreprises utilisent des systèmes de recherche automatique de talents et la seule façon dont votre nom apparaît dans l’une de ces recherches est d’enregistrer votre CV.

6. Utilisez vos contacts

Combien de fois un de vos supérieurs vous a-t-il demandé si vous aviez un nom à indiquer pour un certain poste ? Oui, les gens oublient le pouvoir d’un bon réseau.

Un solide réseau de contacts peut assurer une relocalisation professionnelle beaucoup plus rapide. Normalement, un manager préférera engager quelqu’un qui a déjà un retour positif plutôt qu’un parfait inconnu.

Il est donc temps de nouer des liens plus étroits avec les personnes qui n’ont pas parlé ou qui n’ont pas noué de nouvelles relations d’affaires depuis un certain temps.

Les congrès et les événements d’entreprise sont de bonnes occasions d’étendre votre réseau.

7. Ne jamais abandonner

Nous vous donnons peut-être des conseils, mais en fait, vous êtes vraiment fatigué de vous faire fermer tant de portes au nez.

Nous savons que la situation est compliquée, que le scénario n’est pas du tout prometteur, mais vous devez être plus fort que tout cela et croire en votre potentiel.

Utilisez ces négatifs à votre avantage et n’abandonnez jamais.

Essayez d’assimiler ce que chacun des recruteurs a dit sur son profil et utilisez-le pour vous rendre plus complet sur le plan professionnel.

8. Être plus flexible

Parfois, nous sommes tellement obstinés à obtenir le travail de nos rêves que nous oublions de nous regarder.

Il est facile de critiquer l’employeur, avoir un peu d’autocritique fait également partie du processus.

Un petit jeu de la taille, c’est bien.

Si l’entreprise ne peut pas payer ce que vous demandez, mais que son offre est également très basse, essayez de négocier et d’arriver à moyen terme.

Par là, nous ne disons pas que vous devez vous dévaloriser en tant que professionnel, personne n’a besoin de mendier un emploi.

Mais il est possible de demander des contreparties qui correspondent à la différence financière des deux parties : les avantages, les primes de productivité, les alternatives ne manquent pas.

9. Lettre de présentation de votre deuxième meilleur ami

Même si tous les postes vacants ne le requièrent pas, il est toujours bon d’avoir une lettre de présentation. Tout comme votre CV, il doit être spécifique à chaque opportunité d’emploi.

Toutefois, contrairement à votre meilleure amie, votre deuxième meilleure amie devrait être plus directe et se limiter à présenter ses compétences pour le poste.

La lettre d’introduction peut être demandée en réponse à certains postes vacants.

Et si vous cherchez à entrer ou à vous installer sur le marché, alors ne faites pas l’idiot et ayez le vôtre à portée de main.

Le modèle est utile, mais ne doit pas être utilisé sans adaptations.

Idéalement, vous devriez éditer le document et le laisser en ligne avec les questions spécifiques du poste à pourvoir.

Mais que mettre dans la lettre ?

Comme son nom l’indique, il sert essentiellement à présenter le candidat, en apportant un résumé des qualifications qui correspondent le mieux à l’opportunité ouverte.

Il faut également être poli dans votre discours et ajouter les formes de contact pour que le recruteur sache comment vous joindre.

10. Savoir comment se comporter lors d’un entretien

Arriver au stade de l’entretien est considéré par beaucoup comme une vacance presque garantie.

Même s’il s’agit d’une partie plus avancée du processus de recrutement, ce n’est cependant pas une raison pour se réjouir prématurément.

C’est pourquoi toute l’attention est trop faible en ce moment important.

Chaque choix que vous faites, à partir des vêtements que vous portez, des mots que vous choisissez pour les réponses et de la posture pendant la conversation, est déterminant pour votre embauche ou non.

Afin de ne pas tout perdre, nous avons dressé une liste de comportements à adopter lors d’une interview :

11. Toujours avoir un plan B

Comme nous l’avons dit, vous ne devez pas nécessairement trouver un emploi.

Vous pouvez faire votre propre pain.

Après tout, on ne peut pas être à court d’argent tant que l’embauche des rêves n’est pas terminée.

L’entrepreneuriat, le travail en freelance, le bureau à domicile et la vente de produits d’information sont quelques exemples de génération de revenus alternatifs au travail formel.

Outre le fait de payer les factures, elles peuvent vous ouvrir les yeux sur de nouvelles possibilités.

Comment gagner de l’argent en étant coach ?

Le coaching est un autre marché de niche dans lequel vous pouvez investir. Il s’agit sans aucun doute de l’un des segments qui connaît la croissance la plus rapide non seulement dans le pays, mais aussi dans le monde entier.

Bien sûr, pour entrer dans la carrière de coach, il faut se spécialiser et trouver des cours réputés, avec des résultats prouvés, une reconnaissance internationale et dans des entités renommées.

La bonne nouvelle est que vous pouvez trouver toutes les exigences en un seul endroit : SBCoaching.

Pionnière dans l’utilisation du processus de coaching dans ses cours au Brésil, l’institution dispose de plusieurs options de formation, axées sur les intérêts les plus variés.

Pour que vous puissiez faire vos premiers pas en tant qu’entraîneur, le Personal

En d’autres termes, en plus d’avoir un impact positif, vous aurez la possibilité de contribuer de la même manière à la réalité des autres.

Mais ce n’est pas le seul mode disponible. Pour les connaître tous et connaître les avantages qu’ils apportent, visitez notre site web.

Vous constaterez que gagner de l’argent en tant qu’entraîneur dépend beaucoup plus de votre engagement et de votre dévouement que de tout autre facteur.

Comment le coaching vous aide-t-il à trouver un emploi rapidement ?

Comme nous l’avons vu, devenir coach peut être une excellente alternative de revenu pour vous, tout en apportant des gains incommensurables à votre vie personnelle et professionnelle.

Cependant, on a tort de penser que la méthodologie du coaching sert uniquement à former des experts dans ce domaine.

Non, les avantages vont bien au-delà. Les cours de coaching servent également de spécialisation dans les segments les plus divers, tels que la gestion des personnes et le leadership, par exemple.

En d’autres termes, ces formations permettent d’acquérir des compétences essentielles pour réussir dans le monde des affaires et peuvent constituer votre grand différentiel de compétitivité dans un marché aussi compétitif.

Pensez-y, qui sait, le processus de coaching n’est pas le soutien qui manquait pour que votre carrière décolle ?

Investissez dans la principale méthodologie de développement humain au monde et obtenez le travail de vos rêves.

Conclusion

Que vous créiez votre propre entreprise ou que vous obteniez l’emploi dont vous rêviez dans cette entreprise, l’important est de ne jamais renoncer à trouver un emploi.

La situation peut être difficile, oui, mais si vous continuez à croire en votre potentiel, à vous spécialiser de plus en plus, à travailler sur vos qualités et vos défauts, vous serez beaucoup plus proche de votre objectif.

Bien sûr, vous n’êtes pas seul dans ce cas.

N’oubliez pas que vous pouvez toujours compter sur le soutien de la méthodologie de coaching.

Avec elle, vous découvrirez les meilleurs moyens de mettre à profit votre potentiel infini et de vous concentrer sur vos besoins les plus urgents.

Nous espérons vraiment que les conseils sur la façon de trouver un emploi vous ont été utiles et vous ont aidé dans cette mission difficile.

Au fait, qu’avez-vous pensé de ce contenu que vous venez de lire ? Etait-elle pertinente pour votre situation actuelle ?

1 2 3 16
Search
+