Métiers du numérique pour les femmes

Métiers du numérique pour les femmes : profiter d’un accompagnement spécialisé

Il n’est pas facile d’entrer dans un nouveau secteur de travail, surtout pour les femmes qui sont toujours moins recrutées dans ce domaine. Il est temps de se réveiller car le métier numérique est pour tous. Les femmes doivent s’y impliquer petit à petit. On peut commencer par une bonne éducation et des meilleures formations durant l’enseignement pour entrer en relation avec ce métier en vogue. Il est indispensable d’inciter et d’intégrer les jeunes femmes dans ce monde de numérique. Des nombreuses associations proposent des programmes. Cela permet aux femmes qui veulent s’introduire dans le domaine du numérique d’apprendre le métier. Elles peuvent aussi créer leur propre entreprise. On les aide beaucoup pour cette démarche.

La définition du métier numérique

Le métier numérique est présent partout. Il est dans tous les départements tels que la santé, les enseignements, la justice. Des années passées, seuls les informaticiens étaient classés les seuls spécialistes dans le domaine du numérique. Dorénavant, nous travaillons partout avec le numérique. Il nous suit partout dans notre quotidien. On ne peut plus en passer. On peut même dire que notre vie tourne autour du numérique, à l’école, en famille, à la campagne et surtout au travail. On constate la reconversion professionnelle. Les jeunes ont la tendance de se reconvertir dans le digital. La volonté de changer en mieux notre monde est la source de l’action. On constate à nos jours l’orientation professionnelle dans le numérique. Cela veut dire que tout le monde veut travailler avec le numérique emploi numérique sans diplome . Tous les secteurs comme l’enseignement et les entreprises publiques sont impliqués par cette reconversion au numérique.

Quelle place occupent les femmes dans le numérique ?

Actuellement, le domaine du numérique est généralement prédominé par les hommes. On ne trouve que 33% des femmes dans le secteur des ressources humaines, la communication et administration. Comme le secteur informatique a beaucoup de valeur en termes de carrière professionnelle, le nombre des hommes se multiplie. À cet égard, les femmes devraient être engagées de plus en plus dans le secteur digital. Leur dynamisme peut jouer un rôle important dans l’économie mondiale. L’omniprésence des femmes dans le secteur numérique est aussi primordiale surtout au niveau social. Malheureusement, tous les domaines sont dominés par les hommes. Il est temps de penser à la réorientation. Convaincre les entreprises que l’existence des femmes dans tous les secteurs crée un équilibre. C’est une bonne initiative de valoriser les femmes du digital dans l’emploi dans le numérique.

La liste des métiers dans le numérique

Les métiers dans le numérique sont aussi faits pour les femmes, pas seulement pour les hommes. Ces métiers sont très nombreux mais nous allons donner quelques exemples. Le développeur web élabore des sites web. Le développeur mobile crée des applications mobiles. Le chef de projet digital dirige les développeurs et les designers. C’est l’administrateur systèmes, réseaux qui administre tout système d’information. Le travail des experts en Data science sont les emplois qui recrutent (le data analyst, le data Scientific et le data architecte).

Devenir conseiller de vente à domicile

Comment devenir conseiller de vente à domicile ?

Pour arrondir les fins de mois, et en même temps garder une grande autonomie, devenir vendeur à domicile est l’idéal. Il est également possible de travailler pour une grande marque contre une rémunération ou un pourcentage sur chaque vente effectuée. Mais quels sont les astuces pour devenir conseiller de vente à domicile ?

Comment fonctionne la vente à domicile ?

La vente à domicile a un fonctionnement simple. Il suffit de choisir n’importe quelle société pour laquelle vous allez vendre ou distribuer les produits à votre entourage, c’est-à-dire le voisinage ou la famille. Différents secteurs peuvent faire l’objet d’une vente directe à domicile. Parmi eux figurent le domaine de la mode, l’électroménager, la mode et beauté ou la cuisine. La mission du vendeur à domicile est de promouvoir, présenter et faire une démonstration du produit, pur le cas d’un robot électroménager par exemple. La réussite d’une vente dépend de la qualité de la présentation et des arguments du vendeur. Dans d’autres domaines comme l’alimentaire, des formations spécifiques sont données aux futurs vendeurs à domicile, mais comment devenir conseillère culinaire ?

Conseils pratiques à suivre 

Avant de devenir vendeur à domicile, il est important de suivre certaines étapes. En premier lieu, il faut trouver des produits dans lesquels vous disposez d’un minimum de connaissances. Ensuite, le choix de la thématique est aussi important que celui du produit, par exemple si vous n’avez aucune connaissance en cuisine, vous ne serez pas capable de vendre des produits alimentaires ou des livres de recettes de cuisine. Pour finir, et avant de réellement de rester sur la vente d’un produit, il faut le tester auprès de plusieurs personnes. Ce test peut être organisé chez vous pour vous permettre d’avoir un peu d’expérience dans l’organisation d’une vente à domicile. Vous pouvez demander à vos amis ou membre de la famille de tester les produits et donner leurs avis sans détour.

Quels statuts choisir pour être vendeur à domicile ?

Il existe deux statuts pour un vendeur à domicile. Tout d’abord, il peut un vendeur, représentant et placier ou VRP qui est un statut spécial de salarié, c’est-à-dire de représentant commercial de la société. À ce titre, il touche un salaire fixe, des avantages et des primes sur ventes. Quant au statut de vendeur à domicile indépendant où VDI, l’entreprise n’octroie pas le statut de salarié, mais mandataire de la société pour laquelle il offre ses services. Pour une personne qui a un autre emploi, être un VDI lui permet de s’organiser selon son emploi du temps, contrairement à un salarié. Enfin, pour devenir une conseillère culinaire, ou le cas échéant une conseillère thermomix efficace, les entreprises doivent offrir une formation de plusieurs jours avec suivi, pour permettre d’être opérationnel rapidement.

travailler en portage salarial

Quels sont les avantages de travailler en portage salarial ?

Vous exercez une profession dans des domaines de pointes et vous avez envie de démarrer votre propre activité sans pour autant prendre des risques inconsidérés ? Dans ces cas-là, la solution du portage vous est totalement adaptée ! En effet, il s’agit d’une situation intermédiaire entre le statut classique de salarié et celui de patron. Vous découvrez cette possibilité nouvelle qui s’offre à vous ? Vous doutez de l’intérêt d’une telle solution ? Voici les principaux avantages qui vont vous convaincre pleinement !

Se décharger de certaines tâches

L’avantage qui semble le plus évident concernant le portage salarial est assurément le transfert des tâches administratives. En effet, c’est bien l’entreprise de portage salarial qui prend en charge les opérations de facturation client ou encore l’établissement de votre rémunération. Vous n’aurez donc plus besoin de consacrer du temps à ce genre de travaux, toujours très chronophages. Vous aurez ainsi plus de disponibilité pour lancer véritablement votre activité et vous concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et plus utiles pour votre business.

De plus, vous n’aurez pas à suivre les fréquentes évolutions et changements législatifs qui concernent les domaines sociaux, juridiques, comptables et fiscales. Ce travail sera assuré par les experts formés et compétents de la société de portage. Il semble en effet délicat lors du lancement d’une activité de consacrer du temps à cela ou bien d’embaucher une ressource en capacité de le faire correctement.

Bénéficier d’un accompagnement de qualité

La plupart des entreprises proposant le portage salarial disposent de compétences pointues sur les sujets concernant le monde de l’entreprise. Vous y trouverez bien évidemment du personnel administratif connaissant sur le bout des doigts les spécificités de leur périmètre d’intervention. Mais ce n’est pas tout ! En effet, certaines sociétés ne se contentent pas de couvrir uniquement la partie administrative et gestion. Elles sont également en capacité de vous fournir une réelle assistance liée à votre activité. Vous pourrez ainsi évoquer votre stratégie, votre vision à long terme et bénéficier en échange de précieux retours d’expériences et conseils. Avouez que cela offre une sécurité à laquelle vous n’auriez pas pu prétendre aussi aisément si vous aviez démarré seul votre activité.

Bref, si vous ne disposez pas des compétences requises pour gérer correctement la dimension sociale, fiscale et légale de votre activité, ne paniquez pas et suivez le guide du portage salarial !

Conserver le statut de salarié

Il semble essentiel de rappeler que si vous optez pour le portage salarial, alors vous conserverez votre statut de salarié. Vous devrez signer un contrat de travail et vous serez rémunéré directement par la société de portage sur la base des données de la facturation client (et donc de votre activité). Malgré cela, vous resterez propriétaire de votre clientèle et totalement maître de votre rythme de travail.

Donc si vous avez ce statut, vous bénéficiez automatiquement des droits qui l’accompagnent. Ainsi, vous cotiserez aux différentes caisses (chômage, retraite, maladie etc…) Donc vous pourrez y prétendre en cas de besoin. Vous aurez également droit à la formation continue ainsi qu’aux remboursements frais professionnels en lien direct avec votre activité. Si la société de portage propose une mutuelle d’entreprise et dispose d’un CSE (Comité Social Économique), vous pourrez en bénéficier vous aussi comme n’importe quel autre salarié. Enfin, en cas d’échec de votre activité, ce statut de salarié ne nécessitera pas toutes les lourdes démarches existantes pour la liquidation d’une entreprise. En fonction de vos envies et de votre situation, vous pourrez également prétendre à certains dispositifs d’État à l’image de l’Aide au Retour à l’Emploi de Pôle Emploi par exemple.

Tester son activité en toute sécurité

Pour toute personne désireuse de démarrer une activité, le doute existe. Suis-je assez fort pour y parvenir ? Suis-je assez compétent ? Comment réussir mon développement ? Si certains se lancent directement dans une activité en nom propre, d’autres hésitent longuement. Le portage pourrait bien intéresser ces derniers. En effet, il s’agit d’une zone intermédiaire entre le statut de salarié et celui d’entrepreneur.

Vous disposerez immédiatement de ressources fiables, expérimentées et compétentes qui vous assisteront au quotidien. De plus, vous ne serez pas directement juridiquement responsable. La société de portage vous fournira une assurance responsabilité civile professionnelle en cas de besoin. Toutefois, si ce mode de fonctionnement constitue une alternative forte intéressante durant le lancement d’une activité, vous devez prendre conscience qu’il ne doit s’agir que d’une étape vous permettant de valider (ou non) votre projet. En cas de viabilité, vous devrez alors créer véritablement votre entreprise.


la négociation du salaire

Emplois et carrière professionnelle : les ABC de la négociation du salaire pour un premier emploi

Pendant l’entretien d’embauche, une question primordiale va se poser à un moment ou à un autre : le salaire. Ainsi, pour votre premier job, vous devez savoir comment en parler et bien négocier afin d’obtenir une rémunération satisfaisante sans risquer de donner mauvaise impression.

Savoir parler du salaire

Savoir aborder la question du salaire n’est pas facile pour tout le monde, surtout pour un premier travail. On a tendance à penser que ce point doit être évité ou, au contraire, qu’on doit demander un grand montant pour pouvoir négocier le salaire pour premier emploi par la suite. Dans les deux cas, vous devez d’abord maîtriser le langage salarial.

Tout comme le recruteur qui se trouve en face de vous, parlez du montant annuel brut plutôt que du salaire mensuel. Pour cela, renseignez-vous sur les équivalences et faites le calcul à l’avance si vous faites partie de ceux qui pensent que salaire équivaut au montant par mois.

Par ailleurs, évitez à tout prix de donner un chiffre précis ! Non, on ne va pas penser que vous tournez autour du pot. Préférez une fourchette pour ne pas passer à côté de votre premier job parce que le salaire vous demandez est largement au-dessus du budget de l’entreprise.

Faire une négociation à la baisse

Il y a de fortes chances, même si cela n’est jamais souhaitable, que vos attentes salariales soient au-dessus du salaire prévu par l’entreprise pour les fonctions que vous allez occuper. Plutôt que de quitter le bureau du recruteur une fois que le montant est annoncé, pensez à négocier comme pour toute transaction financière.

Sachez qu’il y a différentes manières de faire augmenter la rémunération annoncée, notamment grâce à des tickets restaurants, un véhicule de fonction, etc. Attendez alors que le recruteur finisse de vous exposer tous les avantages dont vous pouvez bénéficier. Dans le cas contraire, vous pouvez même le lui demander. Cela fait partie des techniques de négociation et votre démarche ne sera pas vue d’un mauvais œil.

Rester raisonnable

Il est vivement conseillé de vous renseigner à l’avance sur la réalité des salaires dans votre secteur d’activité. Gardez aussi en tête qu’il s’agit là d’un premier job et que vous devez rester raisonnable. Après tout, vous n’avez pas d’expérience et vous pouvez profiter de cet emploi pour en acquérir et demander, par la suite, une petite augmentation.

Pour les recruteurs, un postulant passif sur la question du salaire n’est pas très apprécié. Un autre qui focalise exagérément sur la rémunération est tout aussi mal vu. Si vous vous attardez plus sur le salaire que sur vos motivations pour travailler, vous serez rapidement écarté du recrutement.


les bénéfices proposés aux assurés

Assurance affinitaire : les bénéfices proposés aux assurés

Apparue depuis quelques années, l’assurance affinitaire permet de protéger l’ensemble des appareils appartenant à une personne. Depuis l’apparition de cette forme d’assurance, la majorité des utilisateurs se posent une question : est-il nécessaire de souscrire une assurance pour son smartphone ? Une question dont la réponse est assez mitigée. Cependant, en considérant le fait que les smartphones deviennent de plus en plus chers, la tentation est assez forte d’opter pour une couverture contre les dommages les plus courants : les chocs, un vol ou une perte.

La SFAM : pour des contrats d’assurance fiables

Avant de choisir une assurance affinitaire, la première règle consiste à déterminer ses besoins : couvrir quelques objets et pour quels dommages notamment ? Est-ce qu’il s’agit de garantir un risque précis ou d’obtenir une couverture globale ? Dans le premier cas, des offres telles que SFAM Assurance offerte par la SFAM sont bien adaptées. Aussi, vous devez tenir compte de l’efficacité de la couverture et des conditions d’indemnisation en suivant les principes sus élucidés, voir ce site pour plus d’infos.

Facteur à ne surtout pas négliger : le service clientèle, il doit être au cœur de vos préoccupations pour choisir votre prestataire en assurance. La disponibilité de ce service est un point clé qui va faire pencher la balance en faveur d’un prestataire ou un autre. 

Dans cette rubrique, il faut également vérifier que le prestataire propose une multitude de canaux pour contacter le service clientèle : téléphone, fax et mail. En prenant en compte tous ces détails, vous pourrez faire la part entre un prestataire d’assurance digne de confiance et les sociétés les moins sérieuses.

Qu’est-ce qu’une assurance affinitaire ?

Une assurance dite « affinitaire » peut vous être recommandée lors de l’achat d’un appareil ou d’une prestation (vacances, activité de loisir, etc.). Selon la Fédération des garanties et des assurances affinitaires, la définition assez claire et précise de ce type d’assurance est : « une garantie d’assurance, de prestation accessoire ou d’assistance est considérée comme affinitaire lorsqu’elle a un lien avec l’environnement d’un produit ou d’une prestation présentée par un distributeur n’ayant pas le statut d’assureur et surtout n’est pas le motif principal d’acquisition du consommateur ».

A titre d’exemple, l’assurance contre la casse de votre tablette peut être considérée comme une assurance affinitaire, l’extension de garantie dans le cas d’un mauvais fonctionnement de votre appareil électroménager de même. Une assurance affinitaire telle que celle offerte par l’assureur SFAM a pour objectif de rassurer le client sur la qualité de l’article ou du service acheté. 

Les garanties proposées par l’assurance affinitaire

Vous l’avez remarqué, le prix des appareils technologiques peuvent atteindre des prix exorbitants au vu des innovations qui les accompagnent. Il vous serait donc pénible de perdre votre smartphone, votre ordinateur portable ou vos équipements électroménagers et électroniques dernier cri à cause d’un manque d’attention ou d’un incident imprévisible comme le vol et les pannes. Pour y remédier, rien de tel que la souscription à une assurance affinitaire qui se révèle flexible et intéressante. 

Cette offre vous permet de profiter d’une indemnisation ou d’une réparation en cas de perte, de casse, de vol ou de panne de vos appareils. Les compagnies d’assurance comme l’assureur SFAM font en sorte de diversifier leurs offres de garanties afin de répondre aux attentes personnalisées de ses adhérents. Elles vous proposent des solutions variées conçues en fonction de vos véritables attentes. Vous pourrez dans ce cas choisir le type de contrat qui correspond à vos besoins.

La richesse des métiers du textile

La richesse des métiers du textile

L’industrie textile connaît un fort succès au niveau mondial notamment dans le secteur de l’habillement et de la mode. En France, elle représente un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’euros avec plus de 2000 entreprises actives.

En savoir +
1 2 3 11
Search
+